Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mardi 21 juin 2016

Hortense, Jacques Expert

Afficher l'image d'origine
Nombre de pages: 336
Editeur: Sonatine éditions
Date de sortie: Juin 2016
Prix: 20€
1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?

       Hortense est un roman que j'ai lu grâce à la masse critique de babelio. Si je l'ai choisi, c'est parce que dans le résumé semblait se cacher plein de mystères. On y parle même de délire psychotique. De quoi laisser présager une histoire où on est rempli de doutes. Et je dois dire que moi, j'adore ça ! 
       
      Hortense est une histoire qui rend accro. Je l'ai lu en deux parties. D'abord, jusqu'à la page 70. Et hier, je m'y suis plongée, épuisée par ma journée. Je me suis dit qu'atteindre les 100 pages seraient plutôt pas mal. En fin de compte, je n'ai pas pu le lâcher jusqu'à la dernière ligne. Ce roman nous emporte. 
      On y découvre Sophie, en couple avec Sylvain, un jeune homme qui fait tomber toutes les femmes. Sophie en est raide dingue et n'en revient pas que Sylvain s'intéresse à elle. Elle qui est si banale, et même pas jolie. Sophie va un jour tomber enceinte d'une petite fille. Sylvain fou de rage en l'apprenant les abandonne. Sophie va alors tout faire pour élever sa fille, Hortense, de la meilleure des façons qu'il soit. Mais un jour, Sylvain vient chez elle et kidnappe Hortense. 22 ans après, l'enfant de Sophie n'a toujours pas été retrouvé. 
  Vivant toujours dans le même appartement, Sophie âgée de 51 ans mène une vie morne et remplie de tristesse. Elle a qu'une seule amie et s'est éloigné de sa famille. Un jour, elle bouscule une jeune femme prénommée Emmanuelle. Elle en est sûre c'est son Hortense. Elle va alors tout faire pour se rapprocher d'elle.

     Ce que j'ai adoré dans cette histoire, c'est la vision du personnage de Sophie que l'auteur nous apporte. C'est assez ambiguë. Très souvent, on plaint cette pauvre femme complètement détruite. Mais à d'autres moments, ses comportements rendent vraiment mal à l'aise. A plusieurs reprises on doute. On se demande si la jeune fille qu'elle rencontre est vraiment Hortense. Si tout ce qu'elle fait n'est pas propre à un trouble mental. C'est très déstabilisant. On est à la fois compatissant et à la fois effrayé par cette vieille femme fatiguée par la vie. 
    Et ce qui renforce ces doutes vient du fait qu'on a plusieurs points de vue. On retrouve dans la narration différentes dépositions aux procès verbaux datant de la période de la disparition d'Hortense et de 2015, l'année où se déroule notre histoire.  On a aussi le point de vue de Sophie et d'Emmanuelle. Du coup, en ayant les pensées de la jeune fille, on doute à plusieurs reprises. La narration est vraiment pertinente. J'ai adoré. Et puis, pendant  longtemps on se demande ce que les dépositions de 2015 font là. Qu'est-ce qui s'est passé? Comment se termine cette histoire?

      Petit à petit, savoir si Emmanuelle est Hortense devient une obsession. On veut savoir. On dévore les pages. Je n'ai pas pu m'arrêter de lire. La tension monte petit à petit. Nos doutes s'accentuent. L'auteur dose chacune des informations qu'il nous donne pour nous scotcher à son roman ! 

     Un roman que je vous conseille vivement. C'est excellent du début à la fin. Il vous laisse sans voix ! A dévorer de toute urgence. 
  
Résultat de recherche d'images pour "babelio"


Sonatine Editions



1 commentaire: