Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mercredi 6 janvier 2016

J'étais là, Gayle Forman

J'étais là
Nombre de pages: 368
Editeur: Hachette
Date de sortie: Septembre 2015
Traducteur: Luc Rigoureau
VO: I was here (Etats-unis)
Prix: 17€

Après le suicide de sa meilleure amie Meg, Cody est sous le choc. Elle était là. Même si Meg et elle s’étaient éloignées depuis quelque temps, elle avait toujours été là pour son amie. Comment avait-elle pu ne pas s’apercevoir que Meg allait si mal ? Pourquoi Meg ne lui avait-elle rien dit ? Quand elle se rend à Seattle à la fac de Meg pour récupérer les affaires de Meg, Cody découvre qu’il y a beaucoup de choses d’elle qu’elle ignorait. Beaucoup de choses qu’elle aurait aimé savoir.

     Mon premier Gayle Forman ! Une auteur très populaire sur la blogosphère qui me tardait vraiment de découvrir. 
     J'ai été attirée par le résumé de J'étais là car, le thème du suicide me plaît particulièrement. Pas seulement comme thème pour les livres, films, séries, ça me plairait de pouvoir travailler avec ces personnes plus tard (je suis en M1 psychologie clinique pour ceux qui débarquent !). Du coup, j'ai foncé. Puis, même si aux premiers abords l'histoire semble un peu basique (l'amie qui est au courant de rien et qui se pose mille question sur cette décision) et assez orientée ado, j'ai quand même voulu tenter. Au final, je ressors charmée par ce roman. 


      Il faut tout d'abord que vous sachiez, que je n'ai pas lu ce roman dans le meilleur contexte qu'il soit haha... J'étais en plein travail à ce moment sur l'introduction de mon mémoire qui traite sur les troubles bipolaires, donc autant vous dire que le suicide, c'est un thème assez récurrent. Et pourtant, je me suis rendue compte qu'à la fin, quand j'avais vraiment pas envie de me remettre à bosser, que j'allais me retrouver avec la même thématique et que c'était fatiguant. 
   Donc en gros, ce que j'essaye de vous dire, c'est que malgré un thème qui me faisait penser à quelque chose qui actuellement me fait un peu saturer et qui se rapporte à mes études, je n'ai pas ressentis cette lecture comme quelque chose de pesant qui ne me permettait pas de m'évader de mes cours. Elle a même contribué à me détacher de mon travail, j'ai  terminé J'étais là grâce à une "pause" sur mon mémoire bien trop longue car je n'arrivais plus à m'en défaire. 

    Dans J'étais là, on retrouve une jeune fille, Cody. Le roman commence alors que le suicide de sa meilleure amie, Meg, s'est déjà déroulée. Les deux jeunes filles étaient inséparables, mais au moment d'intégrer l'université, leurs chemins se sont un peu séparés. Cody a donc du mal à comprendre l'acte de son amie et  réalise qu'au final, elle ne connaissait pas grand chose de la vie que Meg menait dans sa  nouvelle ville. En plus de ça, elle ne comprend pas pourquoi son amie ne s'est pas confiée à elle. J'ai aimé cette relation entre ces deux amies qui s'est petit à petit un peu effritée. J'ai ressenti beaucoup de peine pour Cody par rapport à ça et aux réactions qu'elle a eu lors du départ de son amie dans sa nouvelle ville.

     Cody va donc chercher à comprendre ce qui a motivé l'acte de sa meilleure amie en se rendant dans la ville où vivait Meg. J'ai trouvé Cody assez touchante de par sa motivation et sa hargne pour arriver au bout de ses recherches et comprendre la décision de son amie.  Il y a juste quelques moments qui m'ont gênés dans l'histoire, où Cody a quand même vachement de facilitées et rencontre peu de contraintes qui viennent entraver ses recherches. Parfois, elle abuse même un peu dans ce qu'elle fait haha.

       J'ai aussi pensé que, vu la relation forte qu'elle décrit avoir eu avec Meg, j'ai trouvé par moment que ses sentiments face au décès (assez violent qui plus est du coup) était un peu trop légers. Bon, je dis pas que je voulais lire un récit sur quelqu'un qui essayait de s'en sortir face à la mort de quelqu'un mais, je pense que des sentiments un peu moins stoïques auraient peut être permis d'être un poil plus touché.

     Mais c'est intéressant d'avoir développé une histoire où le personnage principal compense la perte (on va dire) par une obsession pour comprendre son acte. Le suicide reste quelque chose d'assez complexe et difficile, et j'ai trouvé que cette "enquête" sur la cause du suicide de son amie - et la fin qui y est associée - permet de faire comprendre quelques aspects du suicide. Même si en même temps, j'ai trouvé la fin assez limitée et pauvre. Elle n'est pas assez poussée pour moi. 
      

      Par contre, à la fin de l'histoire, on trouve une note de l'auteur à propos du suicide que j'ai trouvé intéressante, utile et intelligente. On retrouve un réel désir d'écrire sur une cause qui la touche et non pas de se servir du suicide comme prétexte pour faire vendre son bouquin. J'ai trouvé ça vraiment bien de sa part de partager ces informations.

       Enfin voilà. Je vous conseille de lire J'étais là. C'est une histoire qui est quand même touchante et qui décrit une relation entre deux amie assez intéressante. Il se lit facilement et vite. J'étais assez accro je dois dire, je voulais tout savoir, et rapidement. Une très bonne expérience avec Gayle Forman! 





      

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Alors lance toi dès que tu peux parce qu'il est cool :D

      Supprimer
  2. Coucou :)
    Je viens de le terminer et je pense l'avoir apprécié encore plus que toi haha
    C'était aussi mon premier Gayle Forman et j'ai été hyper sensible à cette belle histoire
    C'est vrai que j'ai pas parler dans ma chronique les quelques pages que l'auteur fait à la fin et c'était hyper intéréssant !

    RépondreSupprimer