Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

jeudi 24 septembre 2015

Le cercle de Farthing, Jo Walton


Nombre de pages: 352
Editeur: Denoël
Date de sortie: Février 2015
VO: Royaume-Uni
Prix: 21,50€
Huit ans après que «la paix dans l'honneur» a été signée entre l'Angleterre et l'Allemagne, les membres du groupe de Farthing, à l'origine de l'éviction de Churchill et du traité qui a suivi, fin 1941, se réunissent au domaine Eversley pour le week-end. Bien qu'elle se soit mariée avec un Juif, ce qui lui vaut d'habitude d'être tenue à l'écart, Lucy Kahn, née Eversley, fait partie des invités. Les festivités sont vite interrompues par le meurtre de Sir James Thirkie, le principal artisan de la paix avec Adolf Hitler. Sur son cadavre a été laissée en évidence l'étoile jaune de David Kahn. Un meurtre a eu lieu à Farthing et un coupable tout désigné se trouvait sur les lieux du crime. Convaincue de l'innocence de son mari, Lucy trouvera dans le policier chargé de l'enquête, Peter Antony Carmichael, un allié. Mais pourront-ils ensemble infléchir la trajectoire d'un Empire britannique près de verser dans la folie et la haine?

        Le cercle de Farthing est une uchronie se déroulant en Angleterre. L'auteur place son lecteur  en 1949 où l'Angleterre et l'Allemagne nazie ont signées un traité de paix. Nous rencontrons dans notre lecture ce fameux cercle de Farthing, un regroupement de politiciens impliqués dans la paix avec l'Allemagne. Ils vont être frappés par un meurtre en leur sein. Jo Walton plonge son lecteur dans l'enquête du meurtre de Sir James Thirkie. 


     Nous suivons deux personnages dans  ce roman, le policier Carmichael et Lucy Kahn. Ces derniers permettent à l'auteur de nous présenter l'histoire de façon assez dynamique en nous proposant d'entrevoir deux aspects différents de la société Anglaise. Lucy va nous faire part de ses nombreux souvenirs mais va aussi nous montrer le contexte dans lequel se place la    société Anglaise notamment vis à vis des Juifs à travers le quotidien de son époux. Epoux qui n'est pas apprécié par sa famille en grande partie à cause du fait, vous l'avez sans doute compris, qu'il soit juif. Il va d'ailleurs être le premier accusé du meurtre de James Thirkie car une étoile de david est retrouvée sur son cadavre. 
       Carmichael lui, va s'aviser à faire place à la vérité sur cette affaire sans se laisser engloutir par les apparences et les aprioris sur les Juifs. Il va nous montrer une Angleterre plus pauvre et modeste.

     J'ai beaucoup aimé découvrir les réactions de la société Anglaise face au Juif à travers le point de vue de Lucy. On accède seulement à des petits bouts sur leur condition au fil de l'histoire qui se centre plus autour du meurtre. Comme l'auteur ne s'attarde pas sur l'aspect Uchronie du roman, on a l'impression que le contexte actuel est quelque chose de totalement naturel. Et malgré mon inquiétude au début, ces quelques informations suffisent amplement à nous plonger dans cet univers. J'ai adoré le personnage de Lucy qui est une femme forte aimant son mari d'un amour pur et inconditionnel. Jo Walton va aussi nous laisser entrevoir la place de l'homosexualité en Angleterre. Pour le coup, j'aurais aimé en savoir un peu plus ! 

       Le coté enquête de l'histoire m'a fait penser à du Agatha Christie. Cette dernière est intéressante mais malheureusement par moment elle s'essouffle un tout petit peu ! Du coup, s'est arrivé que je m'ennuie mais globalement, j'ai passé un très bon moment. Même si je m'attendais à retrouver l'uchronie au premier plan ! 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire