Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

vendredi 19 décembre 2014

Les rumeurs du Nil, Sally Beauman

Nombre de pages: 505
Editeurs: JC Lattès
Date de sortie: Novembre 2014
VO: The Visitors (Anglais) 
Envoyée en Égypte en 1922 pour se remettre de la mort de sa mère, la petite Lucy, onze ans, est prise dans l’effervescence qui entoure la recherche obsessionnelle du tombeau de Toutânkhamon.
Sa rencontre avec Frances, la fille d’un archéologue américain, bouleverse son existence. Alors que les deux fillettes épient les adultes pour percer à jour les secrets qu’ils gardent jalousement, se forge entre elles un lien d’amitié indestructible.
Des décennies plus tard, hantée par les fantômes et les erreurs de son passé, Lucy les exhume pour tenter de donner un sens aux étranges événements qui se sont déroulés au Caire et dans la Vallée des Rois. Et pour la première fois de sa vie, elle réussit à affronter ce qui s’est passé après l’Égypte, au moment où Frances avait le plus besoin d’elle.

       Ce livre m'a tapé dans l'oeil grâce à son résumé qui annonçait un fabuleux voyage en Egypte. Malheureusement, j'ai été très déçue par son contenu... Je vous explique tout ça dans quelques petites secondes ;) 

       Effectivement, je m'attendais à un grand voyage et sur ce point là, j'ai trouvé mon bonheur. Dans ce roman, nous découvrons l'Egypte par les yeux d'une petite fille, Lucy. Ce personnage nous accompagne également lorsque elle est plus âgée, se replongeant dans ce voyage qui a marqué sa vie. Ce qui est bien c'est que, Lucy n'est jamais allée de sa vie en Egypte. On découvre donc ce pays avec ses yeux à elle. J'ai ressentis un certain émerveillement face à l'Egypte. On ne peut pas dire que l'auteur ne maîtrise pas la description! J'avais l'impression de m'y trouver, rêvant d'y être avec eux. Jusqu'à ce que la réalité me revienne et que je me dise que l'Egypte s'est bien modernisée et que cette ambiance particulière ne doit plus vraiment être la même! Mais bon passons. Un gros point positif concernant l'ambiance que l'auteur transmet merveilleusement bien à ses lecteurs. J'ai voyagé. Mais, ce voyage a été un peu trop mou :')
       
       J'ai eu énormément de mal avec cette lecture, parce que l'action est très irrégulière. Par moment, j'étais absorbée par les mots de l'auteur. Mais pour être sincère, cela durait que peu de temps seulement... Le rythme, par moment, ralentit très vite. J'avais l'impression de ne plus avancer. J'attendais juste qu'un évènement arrive. Les pages passaient avec lassitude. J'ai eu du mal à être concentrée durant ma lecture. L'auteur laisse beaucoup trop de temps mort permettant au lecteur se détacher du roman et papillonner dans ses pensées. On suit vraiment l'histoire de Lucy pas à pas, sans que l'auteur nous épargne le moindre détail. Je ne suis donc pas arrivée à m'accrocher à cette lecture qui pour moi n'a pas trouvée le bon équilibre pour devenir un récit passionnant. C'est bête parce que cette histoire a beaucoup BEAUCOUP de potentiel. Quand on voit à quel point l'auteur arrive à nous transporter avec son écriture, j'ai vraiment été dégoutée de trouver autant de lenteur. J'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose de fascinant... 


Un grand merci malgré tout aux Editions JC Lattès et à Livraddict pour m'avoir permis de voyager en Egypte depuis mon lit :')





2 commentaires: