Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mercredi 3 décembre 2014

Le livre de perle, Timothée de Fombelle

Nombre de pages: 297
Editeurs: Gallimard
Date de sortie: Novembre 2014
VO: France
Il vient d'un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus. Son grand amour l'attend là-bas, il en est sûr. Pris au piège de notre Histoire, Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie pour trouver le chemin du retour?
       Alala, ça fait bien longtemps que je n'avais pas été transportée de la sorte à travers les pages d'un roman. Cette histoire m'a très vite attirée, déjà, rien que la couverture donne envie! Ces associations de couleurs me plaisent beaucoup personnellement. Et puis, ça peut paraître bête mais, plus je la regarde et plus je fais attention à des petits détails que je n'avais jamais remarqués avant. 
Vous pouvez donc vous imaginer quelle a été ma surprise d'être sélectionnée sur ce masse critique de Babelio.. J'en croyais pas mes yeux haha! J'étais vraiment remplie de joie! Un grand merci aux éditions Gallimard et à toute l'équipe de Babelio pour m'avoir permis de faire cette jolie découverte!

       J'entends de plus en plus parler de Timothée de Fombelle et je dois dire que je ne connais absolument rien de lui! Je n'avais encore jamais ouvert un de ses ouvrages. Et je crois que c'est une erreur de ma part. Le livre de Perle est une petite merveille. 

       A part le résumé, je n'ai pas envie de vous en dire beaucoup plus sur l'histoire, parce que, on ne s'attend pas à ce qu'elle soit tournée de cette manière. La façon dont Joshua Perle est introduit par l'auteur m'a intéressée. Je savais qu'on allait finir par découvrir ce fameux Joshua. Et je l'attendais avidement. Mais quand? Comment? Où? Je trouve que l'auteur s'amuse avec nous avec ces questions. Au début, on ne comprend pas tout. On ne se situe pas bien dans l'action, le temps et les personnages. Il nous présente son personnage d'une manière habile et inattendue.
       En plus de ça, l'auteur nous introduit simultanément deux univers. Notre monde et le monde d'où Joshua Perle vient. Un monde magique et dangereux. On le découvre par petits bouts au long du roman. On pourrait dire que, deux histoires prennent vie. A deux moments différents. Et on a envie d'en connaître toujours plus sur ces deux facettes du Livre de PerleChaque évènements, chaque lignes sur l'histoire de Joshua devient d'une importance capitale pour nous. J'ai eu un peu la sensation de lire deux livres en même temps. Cette capacité qu'a Timothée de Fombelle à nous plonger dans deux univers opposés à la fois m'a impressionnée et captivée. C'est dur de lâcher une lecture qui ne cesse de vous surprendre.

       L'auteur est arrivé à créer un contraste assez frappant dans son histoire: l'horreur de la seconde Guerre mondial et la douceur d'une boutique de guimauves. 
J'ai eu l'impression, qu'il minimisait certaines choses concernant la Guerre. Les informations qu'il en donne sont subtiles. Il détaille peu cette Guerre mais on sait ce qu'il en retourne. On sait ce qui se passe derrière les mots qu'il a choisi d'employer. Je ne sais pas si le public visé arrivera à percevoir toute cette horreur à travers les phrases si légère et le regard naïf du personnage principal, mais l'effet a été frappant pour moi.
       A côté de ces descriptions brèves, l'auteur fait le choix de s'attarder beaucoup plus sur la petite boutique de sucrerie. Ces passages sont un délice. Il décrit chaque gestes, chaque sensations, chaque odeurs. Les guimauves sont devenues une obsession pour moi haha. C'est pendant ces passages que l'écriture poétique de l'auteur m'a frappée.

       Derrière ces lignes, derrières ces deux mondes, derrière cette poésie se cache surtout une magnifique histoire d'amour. 
       Ca peut paraître étrange mais, je n'ai pas ressenti ce roman comme un livre jeunesse. J'ai découvert un récit mature et plein de poésie. Un récit merveilleux qui semblait s'adresser à moi et à moi seule. Lisez le si vous le pouvez, vous allez être émerveillée par votre voyage.





6 commentaires:

  1. Merci de nous faire partager vos lectures.
    Je cherchais des avis de lecteurs sur le dernier livre de Timothée de Fombelle, et je tombe sur le vôtre... Très intéressant, merci. Ce que vous dites sur la poésie de T. de Fombelle ne m'étonne guère. Déjà, avec Tobie Lolness il m'avait régalé.
    Amitiés.
    Christine d'Erceville

    RépondreSupprimer
  2. Il me faut ce roman, j'adore l'écriture de Timothée de Fombelle !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas vite pouvoir le lire :D

      Supprimer