Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mardi 29 juillet 2014

[GATACA], Frank Thilliez



Nombre de pages: 516
Editeur: Fleuve noir
Date de publication: 2011
VO: Français
L'Évolution est une exception. La règle, c est l'Extinction.
Une jeune scientifique spécialiste de l'évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate.
Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont... gauchers.
Enfin, la découverte d'une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon.
Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ? 
La clé est dans ces quelques lettres : GATACA...
       Bon alors! Mon premier Thilliez héhé. Avant de commencer à vous parler du livre, il faut savoir que ce roman est une suite au roman Syndrome E. Pour faire court, Thilliez a un personnage récurrent Sharko. Il y a déjà pleeeeins de tomes sur lui, son histoire, des enquêtes etc. 
       On peut lire ce roman indépendamment des autres, et surtout de Syndrome E. Bon par contre, il y a de légers spoilers sur les romans précédents. Mon but n'était pas de tout découvrir depuis le début donc ça m'a pas trop embêtée. Et aussi ça me saoule un peu ces personnages récurrents pendant 36 000 tomes -_-
       J'ai été frustrée pour des petits détails dont je ne connaissais pas vraiment le sens. Ca me faisait un peu l'effet d'entendre des confidences entre les personnages haha.. Enfin bref. Tout ça pour dire qu'on peut lire ce roman, même sans avoir lu le reste. L'auteur nous en dévoile assez pour tout bien comprendre sans être paumé ;)

       Alors, très sincèrement, à la vue du résumé je n'avais mais pas DU TOUT envie de lire ce roman. Genre... Vraiment pas ._. Pourtant, j'aime beaucoup tout ce qui est scientifique. Plus passionnant tu meurs! Mais je sais pas... J'étais vraiment sceptique. Sûrement à cause de cette histoire de Cro-Magnon. Je me suis vraiment demandée qu'est-ce que ça venait faire là haha.
      Bon, au final je suis passée par pleins d'émotions et d'avis différents pendant la lecture de ce roman. Mais après avoir tourné la dernière page, j'ai réalisé à quel point c'était un roman intelligent (réellement intelligent hein haha) et passionnant. Alors, si vous voulez bien, je vais commencer par ce qui m'a énervé.

      Et cette chose se tient en un nom Lucie Henebelle. En fait, dans ce tome on retrouve ce personnage et Sharko après un drame ayant eu lieu dans le dernier roman. Je vous dirais pas quoi évidemment. Et je me rend compte à l'instant à quel point ça va être compliqué de parler de ce roman en tant que tome unique, sans mettre en avant des éléments antérieurs. Revenons à Lucie. C'est un personnage que j'ai trouvé énervant. Déjà parce que, elle se la joue femme forte qui contrôle la situation et qui a besoin de personne pour s'en sortir.... Je déteste ça haha. Parfois, elle faisait des avancées dans l'enquête, mais elle préfère ne prévenir personne et se mettre en danger.. Mais pourquoi?! O_O AAAH elle m'a frustrée, j'avais envie de la taper en fait. J'ai trouvé que c'était un personnage creux, et malgré les difficultés qu'elle traverse, je ne suis pas parvenue à m'attacher à elle.
       Après, il y a autre chose qui m'a énervé (et à ma maman aussi d'ailleurs). En fait, Lucie utilise un "truc" pour pouvoir faire son enquête, sans embûche. Mais c'est tellement peu crédible... C'est assez fou que dans un roman aussi travaillé on trouve quelque chose d'aussi bancal. Je ne suis pas arrivée à être totalement imprégnée de l'histoire à cause de ce détail. Ça a vraiment donné une dimension factice au récit qui jusqu'à là était cinglant de réalisme. 

       Mis à part ces deux choses que je n'ai pas appréciées, j'ai vraiment pris du bon temps en lisant ce livre. Bon parfois ça traîne un peu en longueur mais il vaut la peine de s'accrocher. Le roman baigne dans la science et c'était intéressant de découvrir une enquête dans ce milieu. J'ai appris pas mal de choses et ce que j'ai préféré, c'est de savoir que certaines sont réelles. Au début, je pensais sincèrement que l'aspect scientifique allait rendre le récit très lourd. J'avais peur que l'auteur se la pète un peu à en trop faire. Mais il arrive à tout bien doser et à maîtriser son histoire.



2 commentaires:

  1. Ah, Franck Thilliez, un très bon auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, il ne m'a pas entièrement convaincu mais je verrai par la suite ^^

      Supprimer