Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

vendredi 21 février 2014

L'ombre de l'âme, David Gibert

 Nombre de pages:  600
Editeur:  Lokomodo
Date de publication:  Février 2014
VO:  Français
Sam, un jeune écrivain en herbe, a bâti un monde imaginaire où son âme désenchantée vient se ressourcer. Sur cette terre d’évasion, il conte la quête de Zgor, un chevalier qui passe un pacte avec la Mort.
Mais sa création va peu à peu échapper à son contrôle pour devenir un véritable cauchemar. Son héros maudit hante son esprit et ceux de ses proches jusqu’à leur faire commettre des crimes atroces.
Mais qui se cache derrière Zgor ? Son créateur, emporté par la folie ? Osgeir, le guerrier viking dont il s’est inspiré ? A moins qu’il ne s’agisse d’un démon tapis depuis l’aube de l’humanité dans l’ombre de notre âme…
        Alors alors alors... Je ne sais pas vraiment par où commencer... Ca démarre bien haha! J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat entre le blog et les éditions Lokomodo. Je l'ai sélectionné pour le chroniquer parmi 3 autres romans. Si j'ai choisi celui-ci, c'est en partie par rapport au thème évoqué dans le résumé. Surtout pour le mot "folie". Si vous me suivez un peu, vous devez savoir que j'aime beaucoup les romans parlant de cela *0*

       En effet, ce roman est un pur fantastique. On est vraiment bien plongé dans une intrigue où la question de la folie est posée à pratiquement toutes les pages. J'avais vraiment très envie que cet aspect soit développé et je n'ai pas été déçu! Parfois même un peu saoulée parce que... haha... En ce moment, on étudie les psychoses en cour, et se couper du boulot en prenant du bon temps pour se retrouver dans un roman qui parle... de psychoses... Parfois j'avais envie de balancer ma Kindle contre le mur xD 
       Mais bon... Ça ce n'est qu'entièrement personnel. Moi qui aime tant les sujets touchants à la folie, la psycho est arrivée à m'en dégouter... Bref. Passons!

       Alors, de quoi parle L'ombre de l'âme? On rencontre un jeune homme, Sam. Il est écrivain et crée l'histoire de Zgor, un chevalier qui a fait un pacte avec la mort et qui détruit tout ce qui touche à la religion chrétienne. Mais petit à petit, sa bande d'amis et lui vont vite être confrontés à des évènements de plus en plus bizarres. 

       Ce roman est très complet par les thèmes qu'il aborde. Mis à part la folie, dont je parlerai plus tard, la religion est très présente. Notamment cette confrontation entre le christianisme et la mythologie nordique. L'auteur place son histoire dans cet univers là et c'est passionnant.
       Personnellement, je connaissais que très peu de choses sur la mythologie nordique. Maintenant j'ai franchement envie de m'acheter un livre sur ça, pour en apprendre davantage! Donc merci à l'auteur de m'avoir donné envie d'en découvrir plus :3 
        Et puis, il utilise certains termes ou noms qui sont annotés avec des petites explications. J'aime beaucoup quand les histoires ont un aspect instructif comme ça! On se détend et on apprend en même temps. Ce n'est pas seulement lire pour le divertissement, et c'est ça qui me plaît! Et puis j'aime bien les petites annotations ♥

       Donc pour en revenir la folie, pendant un long moment dans cette histoire, on est constamment en proie à de nombreux doutes sur l'état mental des personnages.  Enfin... Moi je me le suis beaucoup demandé, parce que, je me disais que c'était peut être tel ou tel trouble. J'ai trouvé ça super sympa parce que, comme je suis vraiment en plein dans les psychoses, je récupérais tous les éléments et je m'amusais avec les diagnostics :3 
      En plus, le roman est quand même plutôt ancrée dans la psychologie et la psychiatrie. Je pense que les thèmes abordés peuvent plaire à un grand nombre car, il touche à des sujets qui intriguent pas mal de personnes! 
       Ce n'est pas un questionnement sur la folie en superflu. Et puis, ce n'est pas un espèce de stéréotype sur les troubles mentaux. Du genre, l'auteur a quand même sorti le trouble BDA (Bouffée délirante aigüe). Donc bon! C'est pas forcément les choses clichés qui ressortent. On réfléchit vraiment à tout ça. D'un coté, j'ai l’habitude de lire le fantastique en nouvelle.. Peut être pou ça que j'ai eu cette impression de réflexions poussées... Et la psycho aussi. Ma foi, en tout cas c'était bien cool.

       Concernant l'écriture de Gibert, je ne peux qu'adhérer! Il a un style vraiment très beau. Des phrases très imagée, très métaphoriques. On entre très vite dans l'action. Son écriture est tellement imagée que parfois, j'avais l'impression d'être devant un film. C'était plutôt agréable à lire. Bon par contre, parfois c'était un peu trop pour moi. Dans le sens où, les paroles des personnages n'ont pas vraiment une différence dans le style. Ça faisait donc des personnages qui s'exprimaient de manière assez soutenue, avec des phrases bien construites. Du genre "Je ne pense pas. Je ne le ferai pas". Je dis pas qu'on parle tous n’importe comment hein! xD Mais, bon... On sectionne quand même vachement notre français oral et je trouve que la différence est assez grande.
       Enfin bref. J'aurai bien aimé voir une légère différence entre les dialogues et les descriptions quoi!

       Les seuls points négatifs que je peux faire au livre, concrètement, c'est sa longueur. Je me demande si c'était nécessaire. Parfois, ça devenait un peu trop long et ça partait un peu trop dans tous les sens pour moi. J'ai eu l'impression que, l'auteur avait énormément d'idée et qu'il voulait absolument toutes nous les donner! Bon après, du coup, ça donne quand même une intrigue assez riche hein. Mais a certains moments, je m'ennuyais un peu. 
       Après, j'ai une période où, on m'en demande beaucoup scolairement, et les psychoses tout ça.. Haha Alors peut être que c'est seulement une impression personnelle pour la longueur! Si certains l'ont lu, j'aimerai bien avoir votre avis sur ce point :3

       Oh! Dernier petit point que j'ai oublié! L'intrigue est bien ce qui est décrit dans le résumé. Mais ça n'est pas amené d'une manière aussi limpide que ce qu'il laisse présager. J'ai été un peu perturbé au début, donc je préfère vous prévenir! On sait jamais,et comme je suis gentille je vous préviens ;)

       Voilà voilà! Je crois que c'est à peu près tout! Un bon roman à lire dans une période, je pense où on a assez la pêche pour pouvoir en profiter amplement. Un roman qui mêle divertissement et instruction! J'ai vraiment aimé ce point là. Et d'ailleurs, j'ai été très surprise car, la fin du roman m'a franchement franchement effrayé...... Et c'est très rare qu'un livre arrive à me faire peur. L'auteur a su placer une super ambiance. Petit à petit, l'univers et l'histoire prend forme, on se laisse emporter. Je vous le conseille si vous aimez le fantastique!

Pour ce qui est de l'originalité, l'auteur a tapé fort! On sent le travail d'imagination fait derrière. Plusieurs choses sont mêlées et mélangées pour donner quelque chose de franchement sympa et surtout, unique.
 En plus de cela, on a un réel questionnement sur plusieurs sujets dont: le travail créateur, la folie et surtout, la limite entre les deux. Je me laisse une grande part d'interprétation pour ce roman. Même si, certaines choses sont assez évidentes, je trouve que l'auteur nous laisse vraiment la liberté de faire des hypothèses pour des réflexions. Ils nous amènent sur certaines pistes. Et voilà! J'ai énormément aimé cet aspect. On retrouve un roman fantastique, à notre époque ( -14 ans :p ), avec une légère dose d'horreur et des questions sur la religion aussi, j'allais oublier :o Bref! Très intéressant!

Je l'ai dis dans la chronique, l'auteur a un style que j'ai complètement adoré !! L'écriture imagée comme ça, avec pleins de figure de style, j'en suis folle ♥

 
Alors, l'intrigue a une très bonne base. Elle est très enrichie par l'imagination de l'auteur mais aussi par certaines connaissances sur les troubles psychologiques ou la religion. Cependant, j'ai trouvé que le roman était trop long et que, par moment, l'intrigue trainait en longueur. Dommage!

 
Première fois que dans un roman un personnage ne m'a pas énervé. Haha. Un point que j'ai énormément aimé, c'est que l'auteur isole vraiment son groupe de protagoniste. Rien qu'avec cela, on sent vraiment leur isolement et leur coupure vis à vis de la réalité. Ca a rien a voir avec la partie mais, il fallait que je le dise ;) 
Sinon, chaque personnage présente une part sombre et une part normale on va dire. On pourrait y voir la part ancrée dans la société et la part enfouit. J'ai vraiment l'impression que grâce à un élément de l’intrigue, on a eu affaire au Ça et au Surmoi des protagonistes. Je trouve que, sans vraiment qu'on s'en aperçoive, l'auteur place le caractère des personnages. Ils ont l'air à peu près tous "similaires" mais, leur facette "négative" montrent une certaine réalité du personnage dont leurs faiblesses. Une exploration des protagonistes que j'ai trouvé originale. Encore une fois, une réflexion derrière après avoir refermé le roman. Bravo bravo ;)

 
Merci à Peggy Van Peteghem et aux éditions Lokomodo pour cet envoi :) 

 
Je ne sais pas pourquoi mais blogger ne veut pas m'associer le lien à l'image. Donc pour le site des éditions Lokomodo (et aussi Midgard, Asgard & les lucioles) C'est ici !

4 commentaires:

  1. Merci pour la découverte. Tout ce qui tourne autour de la folie m'intéresse mais le fait que ce soit très ancré "religion" me freine pour le moment. A voir :)

    RépondreSupprimer
  2. Boah, c'est beaucoup plus ancré dans une histoire de folie et de surnaturel que de religion ^^ La religion, c'est surtout hum.. Un contexte tu vois?

    RépondreSupprimer
  3. Oh je ne connaissais pas, mais vu que j'adore tout ce qui traite de la folie (comme toi), et bien il me donne bien envie !!
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait te plaire alors :)
      De rien !!

      Supprimer