Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

dimanche 26 janvier 2014

Évariste, Olivier Gechter

 Nombre de pages: 428
Éditeur: Asgard
Date de publication: Novembre 2013
VO: Français
 Diriger une start-up spécialisée dans le conseil est loin d’être facile. Surtout lorsque les conseillers que l’on recherche doivent posséder des pouvoirs paranormaux.
C’est pourtant le métier exercé par Evariste Cosson qui parcourt la capitale afin de dénicher ces perles rares. À mi-chemin entre le polar et le roman fantastique, Evariste nous entraîne dans un monde inquiétant et humoristique, qui porte un regard cynique sur notre existence et la vie parisienne.
       Cela faisait un moment que je n'avais rien posté sur le blog, et je m'en excuse! J'ai eu droit à quelques petits soucis de santé, ma semaine d'examen et la reprise à la fac ces derniers jours haha.. 

       On se retrouve donc aujourd'hui pour ma chronique d'Évariste, un roman d'Olivier Gechter. Auteur que je ne connaissais absolument pas! 
       A la sortie de ce roman, il m'avait plutôt interpellé. Surtout à cause de la couverture. Quand j'ai eu l'occasion de le lire dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Asgard, j'ai sauté sur l'occasion. 

       Alors, Evariste, qu'est-ce c'est? C'est l'histoire, d'Évariste Cosson. Un homme qui vient d'ouvrir son entreprise de conseils en occultisme. Et l'un de ses premiers contrats consiste à trouver pour une entreprise de voyance, de véritables voyants, tout simplement :p 
       L'intrigue du roman consiste donc à suivre Évariste dans cette tâche. Mais à coté de cette ligne directive vient s'ajouter des évènements perturbateurs, mais aussi, la recherche de nouveaux contrats. C'est à peu près tout ce que je peux vous dire sans vous spoiler haha

       Le point fort de ce roman réside dans l'univers mis en place par Olivier Gechter. Et pour tout vous dire, je ne m'attendais pas du tout à quelque chose d'aussi complet! L'auteur crée un univers magique très développé. Il nous présente plusieurs sortes de magies et plusieurs techniques dans sa réalisation. Mais également, une culture de la magie variée. En effet, il la présente à travers les pratiques de différents peuples.
       Pour moi, où l'auteur a tapé fort, c'est dans l'insertion de ce monde magique. L'histoire se déroule à Paris. Et tous les évènements magiques décrit se déroulent dans les rues de la ville. On retrouve une certaine cohérence entre l'univers crée et la vie quotidienne d’Évariste. Et par vie quotidienne, j'entends vie citadine "normale". 
       Car, en effet, Evariste est doté de dons. Il n'est pas spécialisé dans quelque chose de particulier. Il a beaucoup appris et maîtrise différentes formes de magies. Mais il peut voir les morts, voir l'aura des gens qui l'entourent et d'autres petites choses ;) Il nous fait donc découvrir sa vie de tous les jours, ancrée dans l'utilisation de cette magie. Mais également un tout autre monde gravitant autour de cette dernière. Par le biais de métiers, ou encore de créatures.
       Et d'ailleurs, la cohérence est telle, que les choses farfelues que l'auteur nous présentent finissent parfois par devenir autant pour nous que pour Évariste, une routine.  Alors, il y a eu pour moi des moments où je me suis un peu désintéressée de l'histoire. Parce que, parfois ça ralentit et je n'ai pas été étonné par certaines choses. Mais d'un coup ça repart et pouf! Mon intérêt est revenu.

       On pourrait penser cela comme un point négatif, mais au contraire, j'ai eu l'impression de ressentir un petit bout de vie d’Évariste. Oui la magie c'est extroadirnaire, mais, en fin de compte, en y etant confrontée tout le temps, ça devient banal. Et, que mes sentiments jonglent de cette manière, entre l'émerveillement, l'étonnement et la platitude, j'ai trouvé ça plutôt rigolo.

       Enfin bref! La vie d'Evariste vient être chamboulée par ce nouveau contrat. Car des personnes ne sont pas d'accord avec ce qu'il fait et lui mettent des bâtons dans les roues. L'auteur ne nous balance pas la magie d'un bloc du genre "oh regardez, il y a de la magie dans mon roman ;) ". Non non! C'est utile à l'avancement de l'intrigue et c'était fortement appréciable. Je n'ai pas trouvé qu'il en faisait trop avec cet aspect du roman. La magie devient un outil. Outil de travail, de défense et d'utilité.
       Oui oui, de défense. Les combats prennent une grosse place dans l'histoire, et c'était plutôt intéressant de voir l'ingéniosité d’Évariste pour se sortir de situations difficiles !

       Parlons donc du personnage principale. Je l'ai beaucoup apprécié, parce que comme dit plus haut, il se sert de sa tête! Et puis, c'est lui qui raconte l'histoire, et j'ai beaucoup aimé l'implication que l'auteur lui donne et surtout la relation qu'il crée avec le lecteur. Notamment grâce à des annotations tout au long du roman faites par Évariste. Elles apportent souvent des précisions sur la magie. On en apprend toujours sur l'univers! 
       Par contre, parfois Évariste m'a un peu saoulé au niveau de ses valeurs. Mais bon ça c'est archi perso haha

       Enfin voilà! Une découverte plutôt sympathique malgré quelques moments où j'ai un peu lâché prise. Un roman intéressant, complet et bien construit qui, je pense, peut plaire à un public assez large. Par contre, je ne suis pas d'accord avec le fait qu'ils soit classé comme fantastique, vu que la magie est un élément intégré dans l'univers. On doute pas quoi! Enfin bref, on s'en fou de ça! xD Puis comme il est classé comme tel, ben, c'est l'endroit où il ira. C'est trop prise de tête sinon x)
Originalité:
 
Niveau originalité, je ne pouvais pas m'attendre à mieux! L'auteur marie à la perfection notre monde et la magie. Gechter ne cesse jamais de nous envoyer de nouvelles informations sur la magie: les différentes formes, l'histoire, les études etc. On est avide de nouvelles informations et il y a rarement de temps mort à ce niveau là! Et puis, la base de l’intrigue est aussi plutôt originale, une entreprise en consulting sur l'occultisme; c'est plutôt sympa. C'est un peu dommage que l'histoire reste surtout centrée sur un seul contrat d'ailleurs!

Qualité d'écriture:
 
 L'auteur à un style d'écriture plutôt plaisant et le livre se lit plutôt facilement. J'ai pas grand chose à dire dessus haha! 

Intrigue:
 
 L'intrigue est aussi plutôt complète. Parce que, on retrouve une grande ligne mais malgré cela, d'autres mini intrigues viennent s'y imbriquer. Il y a que très rarement de temps mort. On alterne entre la vie professionnelle et privé d’Évariste.

Personnages: 
Comme je l'ai dis dans ma chronique, j'ai bien apprécie le personnage d’Évariste. On retrouve pas mal de personnages secondaires dans l'histoire. On les découvre cependant au travers du regard d’Évariste. Il nous fait donc plutôt apprécier les personnes qu'il affectionnent et inversement. Je trouve que, pour des personnages secondaires, ils étaient plutôt bien travaillés, et j'aime beaucoup retrouvé ce travail là sur les personnages. 

Je tiens à remercier les Éditions Asgard et Peggy Van Peteghem pour l'envoi de ce partenariat! 


http://blog.editions-asgard.com/





10 commentaires:

  1. Merci pour la découverte :) ça fait du bien de lire des romans originaux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien!
      Oui, ça change un peu de tous ces romans clichés qui pullulent :p

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas, mais tu m'as donné envie de le lire !
    Je dois dire que j'adore la couverture aussi, ce qui me donne encore plus envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super alors :'D
      Oui elle est très jolie !

      Supprimer
  3. Hmmm ça ne me motive pas tellement mais ta chronique est chouette :3

    RépondreSupprimer
  4. Oula on est chez les voyants là :p
    Je ne connaissais pas, merci pour la découverte !!

    RépondreSupprimer
  5. j'ai adoré l'univers créé par l'auteur, c'est super original!

    RépondreSupprimer