Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

samedi 4 janvier 2014

Altérations, Michel Rozenberg

Nombre de pages: 213
Éditeur: Lokomodo
Date de publication: Septembre 2013
VO: Français
 La peur est substance suprême. Distillée au compte-gouttes, elle devient la plus malicieuse des sangsues et s’insinue dans nos moindres failles.
Au départ d’anodines situations, l’auteur nous prend par la main en toute innocence tout au long de ces dix récits mettant en scène des personnages pris au piège de réalités cauchemardesques où la raison n’a plus de prise.
À coups de mots simples et justes, de phrases courtes et percutantes, il nous mène sur un terrain miné où il nous lâchera sans scrupules, à l‘endroit de la rupture sans appel avec réalité et rationnel, dans un univers aux règles altérées.
Notre mémoire portera désormais une trace indélébile, celle du
doute.
      Aujourd'hui je vais vous raconter les péripéties de Ly \o/ Alors! Un jour, j'étais à la fnac. Je marche dans les rayons tout çaaa puis! Boum. Altérations passe dans mon champ de vision. Et là.. MAIS REGARDEZ MOI CETTE COUVERTURE MAIS MAIS O_____O COMMENT ON PEUT CREER UNE BEAUTE PAREILLE :')
      Après la mise en contact avec Vanessa Callico de La croisade des Carpates, j'ai connu Lokomodo et ses labels. Je me suis donc mise à fouiller dans leurs romans publiés. Et qu'est-ce que je vois?! Altérations :o Je l'avais oublié! J'étais tellement contente de le revoir ! Surtout que le résumé m'avait vachement entraîné, que c'est un recueil de nouvelle et que ça sentait le fantastique à plein nez :3
      Enfin bref. Je vais reprendre ma crise en majuscule: En plus de publier des livres avec des résumés mais tellement alléchants, les éditions Lokomodo ont des illustrateurs de folie ;___; Alors avant de continuer cette chronique, je vous force DE SUITE à aller voir le deviantART de Jimmy Kerast qui est méga talentueux. Je suis tombée amoureuse de son style! C'est en partie grâce à cette sublime couverture que j'ai acheté ce roman, allez y. Ça vaut le coup d’œil *0*

     Je ne vous l'ai jamais dit, mais j'adore les nouvelles. C'est une forme de narration qui me plaît énormément. Se faire transporter d'histoires en histoires est quelque chose qui me plaît énormément. Et le fantastique est mon genre préféré. Cette incertitude constante sur la véracité des éléments racontés me rend dingue ♥ Alors, un recueil de nouvelle fantastique + une couverture pareille je ne pouvais que lire ce livre. Et j'en ressors plutôt satisfaite! J'ai passé un très bon moment avec cet auteur que je ne connaissais pas! 

      Les histoires du romans se lisent très rapidement. Il est relativement court, 213 pages. J'ai trouvé cela plutôt agréable. Le genre de livre qu'on lit entre deux lectures. 
Je n'ai pas de suite été emporté par la plume de l'auteur. Il m'a fallu un léger temps d'adaptation. Il a un style assez particulier. Dans le sens où, il peut changer de point de vue en un paragraphe. Sans même nous prévenir! Ou autre exemple, on découvre que le récit repose sur une tout autre forme de narration en plein milieu de l'histoire! Parfois un peu déroutant il faut dire. Mais après deux histoires lues, j'étais emportée.

      Les histoires racontées sont parfois assez prévisibles ou parfois pas du tout! Certains schémas se reproduisent, ce qui fait qu'on comprend rapidement où l'auteur veut nous amener. Cependant, j'ai quand même été surprise plusieurs fois. 
      La peur comme le résumé le laisse présager est un élément central de toutes les nouvelles. C'est d'ailleurs elle qui est mis en cause dans les choix et réactions des protagonistes. J'ai beaucoup aimé comment l'auteur a tourné son travail sur la peur et les questionnements des personnages. Et plus largement de l'humain. Il explore nos réactions face à l'inconnu. Et surtout celles parfois impulsives. 
       Par contre les personnages sont un peu dans la lune.. Ils ne réfléchissent pas vraiment de manière logique et se mettent dans des situations qui auraient pu parfois, être évitées. Mais j'ai l'impression que l'auteur joue avec nous avec cet aspect là. Dans certaines nouvelles, on s'attend à cette facette du personnage qui fait que la situation se tourne contre lui. Et parfois, elle devient tout simplement incontrôlable. Sans qu'il puisse intervenir. Michel Rozenberg arrive à casser les schéma qu'il a pré-établit. Et ça, ça me plaît bien ;)

      Pour moi, l'auteur arrive a dépeindre dans ses nouvelles les peurs et angoisses "générales" de l'être humain. Il établit un panel intéressant. 
     Concernant les fins de ses récits.. Je ne sais pas dire si j'ai aimé ou non! On reste souvent dans l'incertitude... Et pleins de questions nous viennent à l'esprit! De l'incompréhension parfois. Et même si a des moments ça m'a un peu énervée, j'ai adoré me poser ces questions.  


     Un très bon recueil que je conseille en tout cas. J'ai aimé le style de l'auteur, un style particulier et original. Les thèmes des histoires ne sont pas redondant et bien trouvés! J'ai passé un très bon moment. En plus de ça, le roman étant en poche est très accessible! 
Originalité
Beaucoup des nouvelles de l'auteur étaient originales. Mais pour une ou deux, je sentais le truc venir à fond! J'ai tout de même noté une grande part d'imagination de la part de Rozenberg. Des idées bien exploitées qui pour certaines, sont traitée trop rapidement. Parfois j'en voulais plus :p

Qualité d'écriture:
Un style simple mais efficace! Je suis rentrée très vite dans les récits. Au point que le temps est passé assez vite. Je trouve que, malgré un manière de raconté qui va a l'essentiel, le récit m'a touché. Hier soir, je n'ai pas pu lire le livre parce que j'avais peur ._. Sans qu'il y est d'actions effrayantes à ce moment donné. Je me suis fait happée par son style.

Intrigue:
Des intrigues qui ne se ficelle pas comme on pensait mais, pour beaucoup des récits, on sait de quoi il est question. Des éléments un peu trop évident à mon goût! Mais l'auteur, comme dit plus haut, m'a quand même surprise. 

Personnages:
Boaf.. Je sais pas trop quoi dire dessus! Les nouvelles sont assez courtes. Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher aux personnages. C'était un peu, comme quand vous voyez aux informations des personnes à qui il arrive des trucs mais que vous connaissez pas. Vous vous sentez mal pour eux mais sans que ça vous brise le coeur. Vous voyez ce que je veux dire? xD Des personnages qui se rapprochent pour moi de l'individu lambda. Qui pourrait être chacun de nous ;)




10 commentaires:

  1. Question cruciale : il change de point de vue à tout va, il est donc en narration à la troisième personne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il est souvent en première et change pour la troisième !

      Supprimer
    2. oO alors ça c'est tordu quand même. Pour du fantastique le plus courant c'est la 1ère il me semble, mais changer comme ça, je demande à voir.
      *sors son agenda pour programmer une sortie fnac*

      Supprimer
    3. Ouais, mais il écrit pas mal en première. Ce changement assez surprenant à lieu dans une ou deux nouvelles je pense. Mais c'était pas mal perturbant xD

      Supprimer
  2. C'est dommage que ce soit des nouvelles. Chez moi c'est comme la cigarette j'ai décidé d'arrêter je suis toujours déçue :/

    RépondreSupprimer
  3. Hé bé... si on n'a pas envie de lire ce recueil après avoir lu ton avis, je ne comprendrai pas trop ! Mdr :p
    Bon, moi, les nouvelles, je n'aime pas. Par contre, le fantastique, j'adore. Et la couverture m'interpelle !
    Je note, je note... Merci (ou pas lol)

    RépondreSupprimer
  4. Merci :3 Mais bon après c'est très subjectif! Par exemple, mon copain a pas aimé du tout.. Parce que il a détesté que presque toutes les fins soient floues et le manque de développement. Il trouve que c'est de bonnes idées mais pas assez exploitées!
    Après, moi j'aime bien les fins ouvertes. Et c'est souvent ça dans le fantastique donc bon :)

    RépondreSupprimer
  5. roooooh je vais rougir, belle chronique, merci de la part de l'auteur et de moi même :)
    J♠K

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de rougir, c'est amplement mérité ;)
      Merci et de rien! Ca me fait énormément plaisir d'avoir ce genre de retour :)

      Supprimer