Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mardi 22 octobre 2013

IF 837, Jean-Michel Calvez

Nombre de pages: 334
Éditeur : Atria
Année de publication : Octobre 2012
VO: français 
Le KOALA (Comité d'Attribution Légale d'Humanité aux Andromorphes) répertorie et protège les espèces intelligentes au sein de l'univers. Leur dernière mission : la planète IF 837 où vit une espèce humanoïde prometteuse, répondant aux critères de sélection définis par les scientifiques.

Mais le premier contact tourne au drame. En effet, l'équipe de reconnaissance est agressée par des petits « lémuriens » féroces et sanguinaires. Les Andromorphes de cette planète-jungle, pourtant accueillants et coopératifs, ont l'air d'accepter avec docilité les attaques régulières de ces petits animaux en apparence inoffensifs.
Dans cette jungle truffée de pièges et de faux-semblants, il leur faudra déterminer quel lien unit ces deux espèces, la nature véritable de ces « lémuriens » et peut-être revoir les critères scientifiques définissant l'intelligence d'une espèce dans l'Univers...


      J'ai lu ce livre de Jean-Michel Calvez, un auteur que je ne connaissais vraiment pas, grâce à un partenariat avec Livraddict et les éditions Atria que je tiens tout d'abord à remercier.
        Malheureusement, j'ai un avis assez mitigé sur ce roman. C'est dommage, il recèle pleins de bonnes choses.  IF 837 est un livre assez compliqué à appréhender. Alors de quoi ça parle?

       Joan, PANDA, est envoyé avec deux de ses coéquipiers sur une planète nommée IF 837. Leurs rôles en tant que PANDA est d'être envoyés en reconnaissance sur des planètes pour mettre en place des machines capables d'analyser le langage d'andromorphes y résidant. Ils sont sous les ordres du KOALA ( comité d'attribution légale d'humanité aux andomorphes). KOALA qui répertorie et protège les espèces dotées d'une certaine intelligence avec, comme base de comparaison, l'être humain.
        Cependant, pendant leur reconnaissance, un accident survient. Cette planète est peuplée de petits lémuriens, réels prédateurs. Ils cherchent alors à déterminer les relations de ces lémuriens avec la population d'IF 837 qui se laisse faire face aux attaques des prédateurs.
       Alors, IF 837 est vraiment un livre qui m'a beaucoup attiré par son résumé. Je suis de plus en plus attirée par la science fiction et il laissait présager énormément de points positifs.
Le livre, dans son intégralité pose des questionnements réellement intéressants.
       L'auteur passe une grande partie de l'ouvrage à faire le parallèle avec la découverte des indiens d'Amérique en mettant en avant l’évolution de la capacité de l'être humain à juger un nouveau peuple. C'est franchement passionnant. J'ai adoré voir ce parallèle. Cette vision futuriste de la découverte de nouveaux peuples me plaît vraiment. Et c'était quelque chose de bien menée de la part de l'auteur. Cette base d'idée permet des joutes verbales avec un questionnement profond sur la nature humain et son approche de la différence.
       L'auteur arrive à attiser notre curiosité envers cette planète et surtout ses habitants.  Et ce que j'aime le plus avec la Science-fiction, c'est que c'est un genre où les auteurs peuvent se permettre un grand nombre de choses. Et Calvez sur ce coup là assure pas mal. Pas tant sur la planète en elle même, je l'ai trouvé très basique. Mais c'est également, là où réside la force du monde décrit. Il est banal. Et cependant, les humains qui le découvre s'y sentent vite déroutés . Par contre, la découverte des andromorphes et des lémuriens donnent envie et m'a intriguée. Je voulais en savoir toujours plus et j'étais même frustrée de l'avancer des recherches du KOALA!

       Ce roman aurait pu être un coup de cœur mais il y a malheureusement, pour moi, un gros point noir qui a gâché ma lecture. Le livre est truffé, du début à la fin, de termes scientifiques, philosophiques, psychologiques ( et j'en passe ) pointus.......
      Il y a des périodes où J'aime lire seulement pour me détendre. Et devoir être très attentive et entièrement concentrée pour lire un livre je trouve ça assez lourd. Je ne dis pas que je lis seulement pour le divertissement et m'abrutir stupidement devant quelque chose hein ( je déteste ça d'ailleurs ). J'aime réfléchir mais pas de cette manière... À chaque phrases, il y avait des mots très compliqués. Alors pour information, je suis en L2 psycho. Et après une journée intense de cour, me retrouver avec des termes pointus de bio et de psycho c'etait juste pas possible quoi..... Ça m'a énormément gênée. C'était intense. La plupart des phrases j'ai dû les relire x fois.
        En me disant que beaucoup des termes qu'il y avait je les côtoient au quotidien et que,  c'était vraiment dur de suivre certaines conversation et fil de pensée dans le roman, alors j'imagine même pas pour les personnes qui n'ont pas l'habitude de ce genre de termes... C'est pas vulgariser du tout. C’était hard ^^'

        Et malheureusement ça m'a vraiment gâchée ma lecture. C'est dommage..Les moments où les termes disparaissaient, notamment dans la description de la planète et des explications simplise, j'ai pu lire le livre aisément. J'ai mis pas mal de temps pour finir ce roman et c'est en parti à cause de sa complexité. C'est dommage, vraiment x:

       J'en garde donc un avis vraiment mitigé.. Je l'ai énormément apprecié par sa manière de nous faire réfléchir sur la différence et l'homme face à cette question. Un thème  souvent exploité mais qui m'a vraiment plu de la part de cet auteur. Par contre, je ne le conseille pas pour les personnes qui veulent se lancer dans la science fiction. Vraiment pas pour une première fois.. Par contre je pense que le livre à un certain potentiel. Il faut juste le lire au calme dans des moments appropriés. Parce que bon, mes moments lectures en ce moment sont limités au bus, avant et après la fac :/

        En tout cas, ce roman ne m'a pas déplu. Il est bien construit par son auteur et réserve quelques surprises. Mais ne vous attendez pas à de la fluidité haha...

Merci encore à Livraddict et aux Editions Atria :)
 Logo Atria

Originalité
 
La planète et son fonctionnement m'a beaucoup plus. C'est pour moi là où réside l'originalité du roman. C'était plaisant à découvrir, j'ai passé un bon moment.

Qualité d'écriture:
 
Je pense que l'auteur à un réel talent d'écriture. Cependant, la non vulgarisation de son texte a été très lourde à supporter. Je mettrai pas un avis négatif sur son écriture car j'ai apprécié les moments plus simplistes. Je préfère donc rester neutre!

Intrigue:
L'intrigue est sympathique et bien construite. L'auteur arrive à nous mettre en haleine et m'a donné, malgré la difficulté dans ma lecture,donné envie d'en savoir toujours plus.

Personnage:
Alors la franchement.... J'en ai pas parlé dans ma chronique parce que j'ai RIEN à dire là dessus o_o J'ai trouvé ça un peu fade... Je trouve qu'on apprend pas assez à les découvrir. J'ai quand même apprécié Joan mais très rapidement. Pour moi c'était limite tous les mêmes quoi..

8 commentaires:

  1. Elle me fait peur ta déco !!! ;p Ce livre à l'air sympa en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha :p Il est mignon pourtant ce dragon ;)
      Il l'est!

      Supprimer
  2. Moi aussi, j'ai eu du mal, malgré la qualité évidente du roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment compliqué à s'y mettre à 100% :s

      Supprimer
  3. Pas pour moi :/ J'ai trop besoin de légèreté pour me mettre dans un truc si complexe en ce moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'en aurai bien besoin u.u Je lis trop de choses lourdes en ce moment! Dès que j'en aurais finit avec mes partenariats actuel, je crois que je vais lire quelque chose comme Tara Duncan xD

      Supprimer
  4. Ton avis me donne vraiment envie de lire ce roman ! Si le seul gros point noir est la difficulté de l'écriture, ça me va :)

    RépondreSupprimer