Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

vendredi 21 juin 2013

Multiversum, Leonardo Patrignani


                                                            
 Nombre de pages: 336
Editeur: Gallimard jeunesse
Date de publication: Mai 2013
Version originale: Italien

  Alex vit en italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu'il existe une infinité d'univers parallèles et que la réalité qui les entoure n'est qu'une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?

Lecture commune avec Saefiel 

     La première chose qui m'a attirée vers ce livre et sans mentir, sa magnifique couverture. Couverture qui a tapé dans l’œil d'un bon nombre d'entre vous! 
Le résumé m'a parut plutôt sympa, n'étant pas chez moi et ayant finit Frontière barbare, je me retrouvai sans rien pour lire. Alors je me suis dis, pourquoi pas? 
En attendant de le commencer, j'ai parcourus la blogosphère et j'ai vu pas mal d'avis négatif sur ce livre. En le commençant, je me suis dis que c'était un peu exagéré blabla. Et bien, en fin de compte, je vais également partager avec vous un avis plutôt négatif sur ce livre - enfin, presque ;). 

   J'ai lu le livre assez rapidement après le roman de Brussolo, premier choc: la police d'écriture! Elle est énoooooorme, ça m'a fait tellement bizarre haha. Enfin bref. 

   Le résumé a tout dit, lien télépathique entre deux adolescents d'univers parallèles. Ce résumé est un peu trop rempli à mon gout. Le développement de l'histoire n'est pas fait pour qu'un résumé spoil tout. Sans ça, l'hypothèse des univers parallèles aurait été une réelle découverte! Et personnellement, je ne peux pas acheter un livre sans en lire le résumé. Ça serait gâcher de l'argent pour rien si je n'aime pas. C'est dommage qu'il soit aussi complet.

    Mais les points négatifs de l'histoire ne résident pas là dedans, heureusement! Ce qui m’attriste un peu concernant ce livre, c'est que, sans les points qui vont suivre, ça aurait vraiment pu être un TRES bon bouquin. 

     Dès les premières pages, pouf. C'est le drame: Macbook Pro. Ce léger détail m'a énervée au plus haut point. Je hais les marques dans les livres. L'utilité? Nous mettre dans l'ambiance? Autre chose du genre? Non non, j'adhère vraiment pas. Le livre en est truffé, je supporte pas ça. J'ai donc commencé ma lecture pas mal refroidie. Ce n'est qu'un détail me direz vous! 

   Les personnages de l'histoire sont des adolescents, quinze-seize ans. Et grâce à ce livre, j'ai appris quelque chose de fou: quand on est jeune, on peut faire ce qu'on veut. Comme par exemple, traverser le monde pour aller rejoindre une personne dont on n'est même pas sur de l'existence. Tout ça en laissant un simple mot à ses parents et bien sur, en récupérant l'argent d'une manière complètement malhonnête.Perso.. Je lui aurait donné mon Msn hein..  Les parents, sont très détachés de l'intrigue. Presque inexistant. Pour moi, c'était mal fait. A 15-16 ans, on est loin de faire ce que l'on veut, avoir autant de liberté que nos héros.
      J'apporte beaucoup d'importance au réalisme dans les histoire et là franchement... j'ai été très déçue! Le problème forcément, c'est qu'avec des personnages aussi jeunes, on est limité dans l'action. Tout a été dans ce livre trop facile. Comme si c'était naturel ce qu'ils faisaient et facilement réglable. Par exemple, Alex en Australie ne s'inquiète pas vraiment de son sort dans cette ville, il est détendu. Même ses correspondances en avion hein! Depuis un an, je fais mes correspondances à Paris, je stresse toujours à ces moments là hein!
     Je pense, que l'auteur n'a pas su faire tourner son histoire avec l'âge de ses protagonistes. Il a trouvé des facilités aux personnages pour permettre le bon développement de l'intrigue. J'aurai aimé voir des solutions réalistes. 


  Ensuite, les réactions des personnages sont un peu grosses.. Quoi qu'il se passe, ils le prennent avec légèreté... J'ai trouvé ça creux, plat. C'est pas vraiment recherché, l'auteur ne s'est pas assez consacré dans ses personnages à mon goût. 

    Les solutions à propos de ces univers sont apportés sur un plateau. J'ai eu cette impression d'écriture un peu bâclé de l'auteur tout le long du livre. Comme si il ne voulait pas trop se prendre la tête avec ces détails là. Il a mit des rendant les choses plus simples je trouve, comme, le meilleur ami hacker qui peut tout faire... *SPOIL* Le coup de l'électroconvulsivothérapie c'était mais tellement gros O___O J'étais halluciné en lisant ça, n'importe quoi! *SPOIL*
Cette impression de rapidité est aussi là pour la relation entre les personnages. Alex et Jenny ont une relation très poussée, un peu exagérée. Ils se connaissent presque pas et semblent s'aimer comme jamais. On dirait une relation sur internet entre ados haha. 

   La fin était très inattendue et je n'ai pas adhéré. Ça part dans un délire que je ne suis pas arrivée à suivre. Peut être que plus de simplicité aurait suffit. L'auteur en a trop fait pour moi. 

   Mais je suis quand même dure, malgré de nombreux défaut, j'ai quand même apprécié ce livre. L'histoire est originale, et se développe d'une manière que j'ai adoré. L'auteur à su créer son univers et aborder un thème que l'on ne voit pas souvent. J'aurai aimé que ses idées se soient plus affirmées dans le livre, qu'il laisse traîner le jeu de cache cache entre les deux protagoniste et que l'on découvre un peu plus ses univers. 
Les personnages sont attachants, j'aime beaucoup Alex. Même si Jenny n'est pas très présente, elle est fort sympathique. 
    Le livre est également facile d'accès, pour un livre jeunesse c'est un très bon point. L'écriture est fluide, l'action assez présente, pas vraiment le temps de s'ennuyer! Si j'avais pu, en un jour il aurait été bouclé! 
Le décor est également bien placé, l'auteur décrit très bien Milan, c'est comme si on y était! 

   Pour moi, si vous avez envie de le lire n'hésitez pas. Malgré ces défauts là, je l'ai trouvé plaisant. Peut être pas aussi bien que ce qu'il laisse présager. De là à le conseiller, non. Trop de choses m'ont hérissé le poil! haha 


Allez lire l'avis de Saefiel sur son blog! Il est très intéressant car nous n'avons pas du tout eu le même ressentit sur ce livre! Elle lui a mit une très bonne note contrairement à la mienne qui est plutôt moyenne. 
 



16 commentaires:

  1. Dans ce cas, je passe également mon tour (pour celui-là du moins). J'espère que ta prochaine lecture sera plus plaisante ;).

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas lu ta chronique en entier, car je veux avoir le plus de surprise possible quand je le lirai. Mais si j'ai bien compris, tu n'es pas très convaincu par ce livre ...
    Ce qui me donne encore plus envie de le lire ^^
    Car je crois que c'est la première chronique "négative" que je vois sur le livre.
    A moi de me faire mon avis ^_^

    PS : j'aime beaucoup le nouveau décor, bannière, ... de ton blog =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout convaincu en effet!
      A bon, c'est la première? J'en ai vu plein moi!

      J'irai voir ton avis :)
      Et merci pour le design, c'est gentil !

      Supprimer
  3. Il me tentait bien ce livre (et la couverture : waouw) mais pour le coup je reste dubitative... !

    Moi non plus je n'aime pas les mentions de marque dans les romans, je trouve ça rédhibitoire ! J'ai trouvé ce défaut dans un autre romans qui est Chérub de Robert Muchamore :s

    Du coup, tu penses lire le deuxième tome ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été très déçue aussi par ce livre .. Je ne pense pas lire la suite !

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre me tente....Je n'ai pas lu ta chronique entièrement car je pense le lire bientôt ^^
    J'aime bien ton nouveau design!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord! Si tu le lis, j'irai voir ton avis :3
      Merci c'est très gentil ^^

      Supprimer
  6. Belle chronique ! J'ai très envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  7. Bon je ne la lis pas parce que je vais bientôt l'entamer mais j'ai été vachement tenté de survoler quand même >.<

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! Pas de problème :3 Je me languis de voir ce que tu en penses!

      Supprimer
  8. Pfou ! Moi aussi la couverture m'attirait franchement mais avec ce que tu en dis ça ne me donne pas envie... J'ai du mal aussi avec les marques dans les bouquins. Et pour ce qui est du réalisme il m'en faut un minimum et là, des ados de 15-16 ans qui font ce qu'ils veulent, qui partent de chez eux quand ils veulent et dont les parents sont quasi inexistants bah ça me donne encore moins envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur que c'est une jolie couverture!
      Ouais, au niveau du réalisme, c'est franchement exagéré..

      Supprimer
  9. Je suis comme toi, je l'ai trouvé pas trop mal sur certains points mais il y a beaucoup de choses sur lesquelles j'ai tiqué..

    RépondreSupprimer