Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

mardi 18 juin 2013

Frontière barbare, Serge Brussolo




Nombres de pages: 430

Editeur: Folio
Collection: Folio SF
Date de publication: Mars 2013





En tant qu’exovétérinaire, David Sarella parcourt l’univers de monde en monde, pour le compte de l’Organisation des planètes unies. Sa mission : pacifier et réhabiliter les exomorphes belliqueux, une fois les conflits terminés. Il est aidé par sa femme, Ula, qui possède elle-même des gènes extraterrestres. Leur nouvelle mission les entraîne sur la planète Mémoriana, où un cessez-le-feu semble sur le point d’être négocié. Sur place, toutefois, les exomorphes ne s’en laissent pas conter et la situation s’avère plus dangereuse que prévu. Pour son grand retour à la science-fiction, Serge Brussolo nous offre une aventure palpitante au cœur d’un monde inconnu, tout en continuant à explorer, avec l’imagination débordante qui lui est propre, les profondeurs de la psyché humaine.



     Comme vous devez maintenant le savoir, Serge Brussolo est mon auteur favori. Quelle joie j'ai donc ressenti en apprenant la sortie de ce nouveau roman de Science fiction! Je sais que plusieurs d'entre vous attendent mon avis pour se lancer dans ce livre, et plus largement, commencer à lire Brussolo.
Cette chronique va être un peu compliquée à rédiger car j'ai aimé à un point... Et je trouve que c'est toujours plus compliqué de parler d'un livre que l'on aime, plutôt que d'un que l'on déteste haha. 

    Alors commençons par le commencement! Nous suivons les aventures d'un vétérinaire un peu spécial, David Sarella. Son travail consiste à s'occuper d'Exomorphes - des extra-terrestres - et à les pacifier. Ces exomorphes causent du soucis à l'organisation des planètes unies car ils se font souvent la guerre. David doit donc, quand ça dérape, se charger de les "calmer".
Le résumé nous lance directement dans l'atmosphère et l'univers de ce roman. Pour ma part, j'attendais beaucoup de l'auteur dans le développement de ce monde qu'il crée au fil des pages. Et je n'ai pas été déçue! 

     Brussolo a constitué un assez gros bestiaire! Ces peuples extra-terrestres décrits dans le livre se font en effet la guerre sans armes et machines comme nous la connaissons.  Ils envoient des animaux pour se battre. On retrouve notamment celui de la couverture, un éléphant sans oreilles cracheur de feu! Ou encore des moineaux tranchants, découpant tout ce qui se trouve sur leur passage.Les inventions de la part de l'auteur ne s’arrêtent pas. En si peu de pages, il arrive à nous décrire un univers très complet, avec des inventions toujours plus farfelues. Même si certaines choses m'ont fait penser à ses précédents romans, il parvient à un moment donné, à prendre une toute autre direction  et introduire de nouvelles idées sur ce qui semble les mêmes bases. 
     Il ne développe évidemment pas que le coté animal. L'action se passe dans un futur assez lointain. Bon nombre d'avancées ont eu lieu. L'auteur fait s'alterner les lieux de son romans en les intégrant merveilleusement bien dans l'histoire. Ainsi ont voit en premier lieu en quoi consiste le travail de David, on le voit sur Terre et également sur la planète du résumé, Mémoriana. 
     Cela permet de présenter plusieurs modes de vies et de nous montrer également l'évolution de notre planète. Brussolo insère également de léger éléments historiques relatifs à l'évolution future de la Terre. Il ponctue aussi son récit de références et d’événements de nos connaissances actuelles, ce qui nous fait toujours ressentir que David est un Terrien.
    Tout cet ensemble permet donc une lecture agréable et vraiment intéressante. J'ai savouré chaque nouvelle découverte. Je ne le dirais jamais assez, l'imagination de Brussolo me fascine. J'en reste parfois bouche bée. 

     Au niveau de l'intrigue, je dirai que le roman se découpe en deux parties. Le début, jusqu’à la moitié à peu près, est plutôt calme. C'est un avant goût de ce qui peut nous attendre par la suite, une introduction à l'univers de l'auteur. 
     L'histoire se met en place doucement et monte en crescendo  J'ai trouvé beaucoup plus d'intérêt à la deuxième moitié du roman, je ne pouvais plus le lâcher... Je ne peux vraiment pas vous révéler ce qui s'y passe, comme je l'ai déjà dit, tout est une découverte. Même au niveau de ce que l'auteur invente, ce serait vous gâcher l'histoire! 
     Je peux aussi vous dire, que je me suis jamais ennuyée pendant ma lecture! Vers le milieu, l'action se pose, ralenti, s'apaise. Et pouf! Ça repart! Il se passe toujours quelque chose, jamais un moment creux et inutile. C'est d'ailleurs comme ça dans tous les livres que j'ai pu lire de lui. Je me suis vraiment amusée à lire ce livre, c'était une réelle distraction.
     Le roman est parfois quelque peu glauque. L'univers est noir, un peu gore de temps en temps.

     J'ai trouvé David très attachant. C'est un personnage lambda, avec des réactions humaines. Une personne que l'on pourrait croiser dans la rue, un personnage qui semble réel. 
    La femme de David, Ula, est tout le contraire de l'image stéréotypée de la femme. Elle en est l'opposé, assez masculine par ses comportements. Je trouve que ce genre de personnage féminin revient souvent chez cet auteur. 
     Les personnages secondaires de l'histoire m'ont énormément plus. Ils sont tous différents, avec une vraie personnalité. En plus de savoir gérer l'univers et l'intrigue, l'auteur manie ses personnages avec brio. J'adore. 

     L'auteur développe certains thèmes dans ce livre. Une grande part est consacrée à la guerre et aux nouvelles civilisations. On retrouve également la colonisation à une tout autre échelle. La religion a également sa part dans l'oeuvre. L'avis de l'Eglise sur les peuples colonisés est en totale opposition avec la colonisations de notre histoire. Ils ne les voient pas comme des sauvages qu'il faudrait éduquer et leur apporter la bonne parole. Au contraire, ils veulent leur laisser le droit à l'évolution passant notamment par la guerre. J'ai beaucoup aimé cette opposition là.
    L'humain est vu d'un œil étranger, celui de l'extra terrestre pas du tout constitué comme nous. La faiblesse de l'homme y est décrite. Que ça soit une faiblesse mentale comme les sentiments, ou une faiblesse physique, l'auteur ne laisse rien au hasard. Il décrit ces faiblesses qui font de nous des hommes. 

     Pour tous ceux qui attendaient mon avis - et les autres haha - foncez. Avant de lire Serge Brussolo, la Science Fiction me laissait indifférente. Et maintenant, j'affectionne tout particulièrement ce genre, c'est peut être même mon préféré. Toutes les possibilités me rendent folles de découvertes de cet univers qu'est la science fiction! Je ne saurai vraiment décrire à quel point j'aime la plume de cet auteur, son imagination et tout le reste. J'admire vraiment un tel talent d'écriture, je m'en lasserai jamais! 





5 commentaires:

  1. Raaa Vilaine tentatriiiice !!!! Allez, zou ! Wish-list tout de suite xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ouiiii ! Bon c'est la 3e chronique que je lis dessus, mais vous me donnez trop envie de le lire !!! ^^

      Supprimer
  2. Je l'ai reçu hier ça me donne envie de le lire rapidement :D Mais avant je dois finir mes deux autres partenariats en cours '_'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me languis vraiment de voir ce que tu en penses!

      Supprimer