Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…



vendredi 3 avril 2015

Gregor tome 1: La prophétie du Gris, Suzanne Collins

Nombre de pages: 
Maison d'édition:  Le livre de poche
Date de sortie: Février 2015
VO: The Underland Chronicles, book 1 : Gregor the Overlander (Etats-unis).
Un guerrier de Surterre, un fils du soleil, nous rendra la lumière, ou ne nous rendra rien. » Comment cette prophétie pourrait-elle concerner Gregor, adolescent ordinaire ? Mais New York a ses secrets. Et un jour, Gregor bascule dans un nouvel univers, dans une ville sous la ville, un monde derrière le monde, plein de défis et de créatures insolites. Un monde qui attend sa venue depuis des siècles. Car Gregor est un vrai héros. Seulement, il ne le sait pas encore...

       Gregor m'a attiré car, j'ai eu très envie de découvrir autre chose de Suzanne Collins. Dans ce premier tome, on fait la connaissance d'un jeune garçon prénommé Gregor. Il vit avec sa grand-mère, sa mère et ses soeurs à New-York. Un jour où il s'occupe de sa petite soeur Moufle, ils vont être aspirés par la bouche d'aération de leur buanderie. 
Ils vont atterrir en plein milieu d'un nouveau monde: Sousterre. Un monde qui, comme son nom l'indique, se trouve sous leurs pieds. Ils vont tous les deux y connaître une multitude d'aventures. 

    Je dois avouer que j'ai eu une petite inquiétude en entamant ce roman à cause du fort aspect jeunesse qui semblait s'en échapper. J'ai eu peur de me retrouver avec une intrigue beaucoup trop simpliste. Cette peur a été confirmée en commençant Gregor parce que, certains éléments clés de l'histoire sont palpables dès les premières pages. 
               Cependant, je me suis surprise à très vite entrer dans l'histoire malgré cet univers très jeunesse. On est vite absorbé par ce nouveau monde que l'on découvre en même temps que Gregor. En Sousterre, ce sont les animaux qui vivent dans l'obscurité, la nuit ou ceux pas forcément très apprécié qui sont mis en avant. J'ai beaucoup aimé cet aspect.  C'est rare de croiser de telles bêtes dans les histoires, et c'était vraiment sympa. On retrouve par exemple les chauves-souris qui sont les montures des habitants de Sousterre. Le lien fort décrit par l'auteur entre les chauves-souris et les habitants fait rêver. 
       On retrouve aussi les cafards dont j'ai beaucoup beaucoup apprécié l'image que l'auteur transmet. Les grands méchants du roman sont les rats. Bref. Une faune intéressante car originale. L'auteur arrive à nous faire apprécier chacune de ces espèces à leur manière. 

     Gregor est aidé dans sa quête par plusieurs personnages secondaires. Ils ne sont pas tous agréables, et il doit s'adapter à la personnalité de chacun. Contrairement à beaucoup de livres jeunesse, certains d'entre eux évoluent lentement et de façon réaliste. On ne se retrouve pas avec des personnes qui n'accrochent pas entre elles pour qu'au bout de 20 pages ce soit l'amour fou. Non. Dans Gregor, on suit l'évolution de chaque relation et c'est plaisant! 

       L'histoire est rarement creuse. On se retrouve avec un roman rempli d'action du début à la fin. Et surtout, un roman qui n'est pas niais! L'auteur n'exclus pas la violence ou les sentiments négatifs que peuvent ressentir les personnages. J'ai été séduite par ce premier tome parce que Suzanne Collins livre une histoire jeunesse qui ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des idiots ! Je me suis éclatée, et la fin de ce premier tome donne VRAIMENT envie d'entamer le second. Ô jolie frustration. 

       

       


3 commentaires:

  1. Ah ben alors là, je ne savais pas qu'elle avait déjà ressorti quelque chose après Hunger Games! Il a l'air bien tentant, après j'ai été tellement déçue par le troisième tome d'Hunger Games que je vais attendre un peu avant de m'y mettre! En tout cas, tu es super emballée!

    RépondreSupprimer
  2. Le fait que ça soit jeunesse et que tu parles de chauves-souris m'a fait pensé à une autre saga que j'ai lu au collège. Silverwing. C'était sympa et dans mon souvenir, ça n'était pas trop niais non plus. Peut-être que ça te plairait. ^^

    En ce qui concerne Gregor, ça m'intrigue un peu. Je vais peut-être tenter le coup, héhé!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne savais pas qu'elle avait écrit autre chose que Hunter Games. Ça fait un peu trop jeunesse mais bon, à voir ^^

    RépondreSupprimer