Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

samedi 27 septembre 2014

Annabelle Chronique d'une Non-morte, Isabelle Haury

Nombre de pages: 270
Editeur: Auto-édition
Date de sortie: Juillet 2014
VO: France

Je m’appelle Annabelle et j’ai vu mon dernier coucher de soleil en 1813. En plus de perdre tous ceux que j’aimais, j’ai perdu mon humanité. L’immortalité, voilà ce que j’ai trouvé ! Alléchante pour certains, elle cache en réalité un univers dont je n’avais même pas soupçonné l’existence. Soif de sang, secrets et ténèbres, voilà l’existence d’une non-morte

       Isabelle Haury a lancé il y a peu des propositions de SP pour son roman Annabelle chronique d'une Non-morte. Je ne connaissais ni l'auteur ni le roman mais après quelques recherches, j'ai été attirée par le résumé. Je le trouve assez flou et mystérieux. J'aime ces types de résumés, ils ne laissent rien présager et on peut profiter pleinement de l'histoire.
       L'auteur m'a sélectionnée pour recevoir son roman et je la remercie chaleureusement !

       Du coup, Annabelle chronique d’une Non-morte, c’est quoi ? On rencontre Annabelle, une jeune femme que l’on va accompagner dans ses derniers instants d’humanité. Dès le début de l’histoire, elle se fait transformer en vampire. Nous allons donc suivre tout au long du récit, son évolution parmi ce nouvel univers. Nous découvrirons en même temps qu’elles sont les règles qui le régissent et son fonctionnement.
       Les Vampires sont des créatures avec lesquelles j’ai vraiment du mal.. En gros, je ne les supporte pas haha. Mais je ne saurais vous dire pourquoi, le résumé a su m’attirer vers cette histoire. Quand j’ai commencé, j’ai eu peur du coup. Les Vampires..
       L’interprétation du mythe par Isabelle Haury a été une surprise pour moi. Elle donne une vision originale de cette créature. Et dans Annabelle chronique d’une Non-morte, l’auteur a su me faire aimer ses vampires.

       Elle déploie un bon nombre d’idées originales accompagnant ce mythe. Par exemple, elle exploite beaucoup la transformation de l'humain en vampire. Elle crée ici quelque chose de puissant qui permet de voir ces créatures d’une tout autre manière.

       Le seul hic, c’est que le roman est très court. Du coup, toutes les inventions de l’auteur n’ont pas été exploitées pleinement à mon goût. Il manque quelque chose pour faire de cette histoire un roman tout simplement génial. C’est vraiment dommage parce que l’auteur a des idées fantastiques qui sont seulement effleurées dans cette histoire.
       Cette sensation de vitesse est trop présente. Et ce tout le long du roman. On passe d’un événement à un autre toujours trop vite. Certains débuts d’intrigues sont terminés de manières parfois bancales et très simplistes. Une sensation d’inachevée plane autour de ce roman. Avec toutes les inventions de l'auteur, je me demande vraiment pourquoi ne pas avoir fait durer cette histoire bien plus longtemps.

       Du coup, parfois j’ai été un peu perturbée et c’est venu altérer mon plaisir à lire ce roman. Mais ce n’est pas arrivé à me l'enlever entièrement. J’ai passé un excellent moment avec Annabelle. Et à part la vitesse des actions et quelques fautes de frappes et d’orthographes que j’ai relevé (très peu hein), je me suis régalée !

       L’histoire est tout de même de qualité. Et même si j’ai eu l’impression qu’il manquait quelque chose, un fond à l’histoire d’Annabelle, on sent que les idées sont là. Donc on ne peut pas vraiment blâmer l’auteur pour ça. Et puis, arriver à me faire aimer les vampires, je dis chapeau haha !

       Mention spéciale pour la couverture. C'est une tuerie. Mon seul regret c'est de ne pas avoir le roman en version papier, parce que je suis vraiment amoureuse de cette couverture sombre.

       Malgré quelques défauts de fond, j'ai passé un agréable moment avec ce roman. L'interprétation du mythe a été une vraie bonne surprise! Une lecture sombre et sanglante que je conseille. Attention par contre, c'est un peu violent et ça pourrait choquer certaines personnes! 

Comme indiqué dans la chronique, l'auteur réinvente le mythe du Vampire à sa façon! On retrouve les bases comme le fait de ne pouvoir vivre que la nuit, le soleil qui brûle et boire du sang (Quand même haha.. sans ça est-ce que ça serait vraiment des Vampires?). Mais elle ajoute beaucoup de choses bien sympas qui donnent une tout autre dimension au mythe! Mon coup de coeur est pour les idées sur la création des Vampires.
Par contre, j'ai trouvé que certains éléments de l'histoire étaient un peu clichés.


Annabelle est un personnage auquel je me suis attachée. C'est clairement celle qui est le plus développée. On suit ses pensées et surtout ses questionnements sur sa nouvelle vie. J'ai aimé voir le contraste qu'elle nous permet de faire avec les autres vampires. Il y a certaines choses, certaines règles qu'elle a du mal à envisager. Elle a une manière de remettre en questions les choses qui m'a amusée. 
Malheureusement cet engouement n'est pas présent chez tous les autres personnages. J'en ai apprécié certains mais, encore une fois, le roman était trop court. Du coup, difficile d'apprendre à connaître les protagonistes.. On a l'impression de seulement survoler leurs personnalités. Et puis, certaines des relations sont clichées du coup j'ai trouvé certaines choses évidentes.. 
Par contre, un lien fort est développé entre certains protagonistes. L'idée n'est pas assez exploitée mais je l'ai trouvé tout simplement géniale!! 
Pourquoi un petit nuage triste? Qui je le rappelle, est le premier pallier de ma notation négative... 
Avec toutes les idées développées par l'auteur, l'intrigue est vraiment trop simpliste. On passe trop rapidement d'une chose à l'autre sans avoir le temps d'encaisser les informations. Et puis, les personnages ne rencontrent pas assez de difficultés. Tout est trop vite réglé, avec peu d'embuche. Un manque d'émotion se fait parfois ressentir lors de passages clés. Ca nous éloigne de ces moments et j'ai eu du mal à être empathique à certains moments.

 
Un style d'écriture que j'ai beaucoup apprécié! On rentre rapidement dans l'histoire car l'auteur a un style efficace! Par contre, j'ai trouvé des fautes d'orthographes et de frappes.. Très peu seulement! Rien de bien gênant quand même.



2 commentaires:

  1. Ravie d'avoir réussi à vous faire aimer les vampires !
    Ce roman était pour moi la naissance d'Annabelle, une suite est prévue, c'est pour cela que certains aspects ne sont pas très approfondis, ma petite vampire ne les comprenant pas forcément elle-même. Dans le second tome certaines choses importantes reviendront et avec la force des années elle arrivera enfin à les décrypter. En tout cas merci pour cette belle chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Dommage que le livre soit court mais ça a quand même plutôt l'air sympa!

    RépondreSupprimer