Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

jeudi 10 janvier 2013

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire


Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson



Présentation de l'éditeur:  Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao... 



Mon avis:  

     Que dire de ce livre? Je l'ai croisé plusieurs fois dans les rayons de magasin, j'ai été très attirée par sa couverture que je trouve vraiment très réussit. Puis, un jour, en me baladant sur Amazon, j'ai lu le résumé et j'ai eu tout de suite envie de le lire! Il m'avait l'air complètement loufoque et semblait vraiment excellent. 
     Je l'ai acheté en hm.. Novembre? Je viens de le finir il y a à peu près une heure... Moi qui a un rythme de lecture très rapide! Voilà que je passe deux mois sur un bouquin de 500 pages! Mais y'a une explication, j'ai été complètement déçu. J'ai même faillis l'abandonner à plusieurs reprises. Mais bon, avant de vous dire ce que je n'ai vraiment pas aimé, je vais vous parler des points positifs que je lui ai trouvé. 

    Déjà, gros point positif, c'est que l'action démarre immédiatement, dès la première page Allan saute par sa fenêtre. On est de suite plongé dans l'histoire, et je trouve que quelques fois dans certains livres, ça a tendance à durer. 
    Je trouve également que le livre est bien structuré. En effet, on se balade entre l'histoire présente d'Allan et son passé, depuis le début de sa vie. J'ai trouvé cette structure intéressante qui nous permet une large vision sur les évènements. Le fait de suivre la vie d'Allan permet de survoler les évènements historiques du siècle dernier d'un tout autre point de vue qui est en même temps amusant et instructif. Retrouver certains passages de l'histoire ou personnages m'a mis à l'aise dans le sens où je savais de quoi parlait l'auteur, je savais me situer dans l'espace et le temps et j'ai trouvé cela vraiment bien. 
   Ensuite, le personnage d'Allan à ses cotés attachant, j'ai aimé suivre ce vieux monsieur dans son présent comme dans toutes ses histoires d’antan. L'auteur ne met pas dans son livre des indications sur l'âge d'Allan. On est un peu perdu, juste " 20 ans était passés " par exemple, et cela permet au lecteur de vieillir aussi rapidement que le personnage, ce qui est, très bien joué de la part de l'auteur. Cependant, le personnage d'Allan m'a passablement énervée au fil de l'histoire.. J'arrive maintenant aux choses négatives du bouquin. 

 
   L'auteur à fait d'Allan Karlsson un personnage sans avis politique. Certains diront " quelle bonne idée, quelle grande liberté, enfin un personnage hors de tout ça blabla " ou des choses qui en dérive. Mais j'ai trouvé ça beaucoup trop facile. Laisser autant de liberté en ce sens fait d'Allan un personnage je m'en foutiste, un peu naïf et je n'ai pas adhéré tout le long de l'histoire au choix qu'il a pu faire.
J'ai également trouvé certains personnages trop stéréotypés, comme le gang des méchants, vu et revu... 
      Ce livre est souvent dit de " loufoque ", j'ai trouvé justement que c'était ça le grand problème. C'est trop n'importe quoi, trop improbable, trop faux. Au début, j'ai trouvé cela amusant, mais au fil de ma lecture, cela m'a très profondément ennuyée, parce que, je n'arrivais pas à m'impliquer dans l'histoire. C'était tellement improbable que ça me coupait mon plaisir. 
   Chaque personnage à une particularité qui fait qu'ils sont originaux dans un sens, mais, je trouve justement que mettre à chaque personnge quelque chose d'un peu spécial gache leur personnalité. C'est prévisible, l'histoire est prévisible au bout d'un moment, quand on comprend le fonctionnement. Certes non, on ne peut pas prévoir dans quel évènement précisement Allan prendra place, mais on sait, qu'il trouvera son importance dans un certains nombres d'entres eux et c'est cela qui est dommage. On est surprit sans vraiment l'être. 
    Allan participe de près ou de loin aux évènement historique datant de l'époque de la seconde guerre mondiale, et c'est ça qui m'a énervé le plus. Il est partout partout partout. Je trouve que " c'est loufoque " est aussi trop facile, dans ce cas là, on peut tout se permettre sans autre justification, " aucune logique ? Mais c'est parce que c'est Loouuuufoooooqueee ", non j'ai vraiment été déçu par ce livre, ça a été une perte de temps.
    Et puis, j'ai trouvé l'histoire beaucoup trop longue. Surtout l'histoire présente, vers la fin, j'en pouvais vraiment plus, j'attendais qu'une chose, que ça se termine, qu'on sache enfin la fin de cette cavale! Pour ce qui est de la partie historique, j'ai eu un peu la même impression, vers la fin je me disais " mais quand est ce que ces histoires là vont s'arrêter ?! ". Surtout que, ça s'enfonce toujours plus dans l'improbable, les coïncidences et c'est vraiment lourd à partir du milieu du livre.
     Je m'attendais beaucoup en l'ouvrant, et j'ai été de plus en plus déçu au fil des pages. Ça commençait bien, c'était original, mais à mon goût, l'auteur a trop poussé.

 
Note : 4/10

6 commentaires:

  1. Bon!
    Ca ne me motive pas trop pour lire ce livre. J'ai une LC avec dans deux semaines, on verra bien :)

    RépondreSupprimer
  2. Je trouvais aussi la couverture et le résumé intéressant, mais après avoir lu ton avis, je me dis qu'il y a peu de chance que je me le procure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être qu'il te plairait, je sais pas :/

      Supprimer
  3. J'en ai beaucoup entendu parler et surtout en bien.. ferait-on beaucoup de bruit pour rien ?

    RépondreSupprimer
  4. Plus que le titre ou la couverture, c’est le nom de l’auteur qui m’avait attiré l’œil surtout, sentant le suédois à plein nez ! Et étant une grande amoureuse des pays scandinaves, je m’étais promis de parcourir les chroniques pour voir si on sentait le voyage (les livres, rien de mieux pour en apprendre toujours plus sur une culture !) mais personne, ton avis inclus, ne parle d’une plongée en Suède et si le côté illogique prend trop le pas sur la trame, forcément, ma curiosité est sacrément entamée…

    Si Jonasson a pondu un truc sans queue ni tête où on nage surtout dans le délire complet, alors merci pour cette chronique car tu m’épargnes une déception ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben... Tu voyages dans le monde ;) C'est trop brouillon, sans queue ni tête. J'ai pas du tout aimé ><

      Supprimer