Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

jeudi 12 juin 2014

King's Game, Nobuaki Kanazawa


Nombre de pages:
Éditeur: Lumen
Date de publication:
VO: Japonais - Ousama Game

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.



Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?
       Encore un roman qui me tentait ÉNORMÉMENT. Genre, une de mes plus grosses tentations du moment. J'ai eu la chance de pouvoir le découvrir dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et les éditions Lumen que je remercie énormément!
       Pour info, ce roman a été écrit au Japon avec comme support de diffusion les téléphones portable. Cinq tomes sont disponibles en France en manga. 

       La première chose qui est remarquable dès les premières pages du livre est que l'auteur a choisi de donner son nom au personnage principal. Soit... C'est une idée haha. Non sérieusement, si quelqu'un connait sa raison dites le moi :o Ça m'a déstabilisée au début. Mais ça n'empêche pas d'apprécier l'histoire.
       Malheureusement pour moi, et surtout pour mon attente envers ce roman, j'en ressors très mitigée. Je ne sais pas si j'ai aimé ou non. Vraiment compliqué à déterminer.

       Je pense que maintenant, un bon nombre d'entre vous savent de quoi parle ce roman. Dans cette histoire, on nous présente une classe de 32 élèves. Une classe assez banale je dois dire. Il y a des tensions, de l'amitié. Bon la cohésion de groupe ce n'est pas trop ça mais voilà. Une classe plutôt normale je dirais. Avec ses hauts et ses bas. Mais très vite un événement va venir chambouler l'équilibre précaire entre les élèves. Le jeu du roi. Un jeu connu au Japon où un roi est désigné. Il doit ensuite donner des ordre aux participants du jeu.
       Ici, chaque élève reçoit, à minuit, un SMS d'un inconnu expliquant l'ordre de la journée. Ceux qui n'y obéissent pas recevront un gage. Qui est ici, souvent la mort. 

       Autant vous dire que l'intrigue est franchement tentante. L'auteur maîtrise assez bien son histoire. Tout au long de cette dernière, j'ai attendu les messages avec impatience. Et pourtant, ils ne sont pas synonymes de bonnes nouvelles haha...
       Globalement, j'ai apprécié le récit. Je me suis un petit peu attachée aux personnages. On se rend rapidement compte à quel point la situation dans laquelle les élèves se trouvent est anxiogène. Insupportable. 
       Le gros problème je pense, c'est que l'auteur prend beaucoup trop de recul dans son roman. Le style est vraiment très détaché. Du coup, parfois on a l'impression que les choses décrites ne sont pas "si grave". On n'est pas tellement horrifié en fait. "Oh encore un mort". On dirait que la mort des personnages est normale. Oui il y a de l'émotion de la part des élèves. Mais je sais pas, il manque un petit quelque chose qui rendrait le tout plus réaliste. J'aurai aimé un style un poil plus complexe et engagé dans l'histoire.

       Enfin bref. Pour moi c'est un détail. Il y a d'autres choses qui m'ont beaucoup plus déplues dans cette histoire. Ce sont les gages. Mais pourquoi?! 
       L'auteur tient des dizaines de possibilités avec cette histoire de jeu. De quoi s'amuser! Mais à la place, il passe tout le début à nous donner des gages basés sur le sexe. J'ai trouvé ça assez... Gamin en fait. J'ai pas trop compris pourquoi ça tournait autour de ça, à ce point. Au bout d'un moment c'est vraiment lourd. 
       Et plus ça avance plus les gage tourne vers le malsain, le pervers. Et mon plus gros soucis c'est que c'est quand même un roman pour un public assez jeune... Et je vous assure que j'ai trouvé un gage abjecte. Et limite... Y'a pas de soucis pour les personnages quoi!

       Puis après ces gages sur le sexe, ça part direct sur la violence. En fait, au bout d'un moment, il n'y a plus de réelle évolution. Et ça beaucoup trop rapidement à mon goût. Les gages montent directement en intensité et y restent.
       Par contre, l'agencement et la logique de ces gages sont très bien maîtrisés par l'auteur. Et cela rend l'histoire réellement intéressante. C'est dommage que le potentiel du jeu du roi n'a pas été exploité à son maximum. 
L'auteur arrive à jouer avec ses personnages, leurs relations, leurs liens. Il arrive à créer une logique. Et accentuer l'horreur grâce à cette maîtrise de ses personnages. Je pense notamment à une gage précis où tout est très bien agencé. j'ai adoré découvrir les pièces du puzzle s'assembler et comprendre pourquoi certains avaient tel ou tel gage. Mais cette logique là tant à réudire au fil des pages.
       En fait, Je suis dégoûtée que le sexe soit autant présent et de ne pas avoir trouvé des gages plus intelligents. J'aurai aimé un autre pallier entre sexe et violence! Et un peu plus de jeu entre les personnages.

       L'intrigue reste tout de même assez simple. Tout a l'air facile. Parfois les personnages faisaient des choses sans aucune embûche. J'ai trouvé ça trop gros. Bon, j'ai que cet exemple pour ne pas vous spoiler, mais par exemple, ils s'invitent à dormir n'importe quand n'importe comment O_O 'Fin je veux dire, le facteur parent n'apparaît pas tellement. Les parents ont l'air méga cool et laissent tout passer. C'est trop facile >< Ils sèchent les cours comme ils veulent... Et ça, ça a tendance à m'énerver dans les histoires..

       Voilà les points qui m'ont gênés dans cette lecture. Mais globalement, j'ai passé un bon moment. J'avais envie d'avancer. De découvrir. De comprendre. C'est pour ça que j'ai un avis mitigé. Beaucoup de choses énervantes alors qu'au final l'histoire est prenante! Et j'ai tout de même aimé le personnage principal et ses amis.
       Le roman est trop irrégulier à mon goût pour m'avoir permis d'apprécier pleinement la chose. A certains moments, on sent la maîtrise. On sent que l'auteur sait où il veut aller. Qu'il peut faire ce qu'il veut de nous. Et à d'autres passages, ça retombe. J'ai envie de lire le second tome. Parce que, la fin est vraiment très floue. Et parce que, malgré ces points négatifs, je me suis attachée à l'histoire.

       En bref, je pense que cette histoire est pour un public assez averti Si vous êtes un peu sensible, rien que dans l'aspect malsain de la chose ça peut être déstabilisant. On ne subit pas la violence des morts, mais l'engrenage dans lequel sont les personnages est rempli d'horreur. Une histoire qui se lit très rapidement, qui donne envie. Mais qui repose sur trop de défauts à mon goût. 
Par contre, je me suis vraiment bien amusée à soupçonner tout le monde. Je me suis prise au jeu en lisant. Et ça, c'était cool! 
L'histoire est plutôt originale. Le concept pas tellement, beaucoup de choses peuvent s'y apparenter. Mais on sent que l'auteur a des idées. Il a su maîtriser comme je l'ai dit plus haut les relations pour les faire jouer dans les gages. Il a des idées et c'est fortement appréciable.

Plutôt pas mal je dois dire! Le puzzle se construit petit à petit. L'auteur nous laisse assez de marge de manœuvre pour nous permettre de suspecter des personnages. On n'en sait ni trop ni pas assez. Bien dosé. Bon j'ai été carrément déçu par la fin et certains gages. Mais je trouve que le développement général de l'intrigue est bien mené.

Je n'ai pas du tout accroché au style, beaucoup trop simpliste, de l'auteur. Trop peu d'émotion dans son écriture. Je n'ai presque pas senti la tristesse, la colère,la tension. Bof bof quoi..

Je me suis légèrement attachée aux personnages principaux. Les autres je m'en foutais carrément en fait. Bon par contre, le développement des relations entre les élèves est bien fait. L'auteur gère assez bien tout ça. Même si parfois là aussi on rencontre des choses un peu trop grosses.






8 commentaires:

  1. En fait, si il y a des choses pas dévoilé, comme l'origine du jeux du Roi et tout, c'est parce qu'il y a une suite. Il y a en réalité 5 roman en VO, et apres tu as le manga. Le Manga King's Game ( 4 tomes ) est basé sur ce 1er tome, et " King's Game Extreme " est basé sur le tome 2, ... :)

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu le dis, ce roman est prenant. Mais alors vraiment, il y a beaucoup trop de choses qui m'ont gênée... Déjà, je n'ai pas réussi à passer outre ce style détaché. FRANCHEMENT ! On parle d'ados qui se font zigouiller toutes les cinq secondes, et l'auteur nous annonce ça comme si... Il faisait la promotion d'un rayon de surgelés !!
    Non mais.

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, j'avais trouvé le manga plutôt cool (même si j'ai pas non plus beaucoup avancé) mais ce livre me tente moyennement. Je verrai à l'occasion!

    RépondreSupprimer
  4. Mmmmh, je me tâte... je me tââââââte... :D

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vraiment envie de le lire... j'en ai entendu de bons échos !

    RépondreSupprimer
  6. Tu me fais un peu peur quand même... Je l'ai gagné chez Bouchon ce livre. Premier livre que je gagnais de ma vie, j'étais folle! En plus il est gros, et ça c'est cool! :D Après j'ai un peu peur du résultat... We'll see

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve que c'est une très bonne analyse et description que tu as faite de ce livre/manga ! C'est d'ailleurs l'un des premiers mangas que je me suis acheté ! Ils sont vraiment extra, je conseil aux personnes qui n'ont pas peur du sang de lire ce livre/manga ! il y a du suspense, de l'amour, beaucoup d'action et des choses inattendues !

    RépondreSupprimer