Ma dernière chronique

Afficher l'image d'origine

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »


2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?


Cliquez sur l'image pour lire la chronique!

vendredi 18 janvier 2013

Exercices de style

Exercices de style, Raymond Queneau


Présentation de l'éditeur:

A Paris, un autobus, une bousculade, un voyageur au long cou coiffé d'un chapeau, un narrateur... Raymond Queneau, immense virtuose du langage, raconte une seule histoire quatre-vingt-dix-neuf fois, de quatre-vingt-dix-neuf manières différentes.



Mon avis


Le principe de ce livre est simple, Raymond Queneau nous raconte une histoire très banale, courte de quelques lignes en quatre-vingt-dix-neuf fois, toutes différentes. 
         Il utilise pour se faire plusieurs moyens. Par exemple, Queneau joue avec la ponctuation, la situation, les figures de style, les points de vue du narrateur et d'autres choses encore. 

        Ce livre m'a beaucoup plu. J'ai beaucoup aimé voir toutes ces histoires racontées de plusieurs manières. Avant de l'ouvrir, d'avoir un petit aperçu, c'est vraiment très intriguant. J'attendais impatiemment de commencer à lire ce livre pour voir comment l'auteur s'en sortait pour arriver à faire ce travail là. 

        L'auteur fait vraiment un travail fou ici, un travail imaginatif. Cela doit être vraiment difficile rien que de devoir trouver toutes ces manières différentes puis de les écrire! C'est vraiment très fort! Puis, le style est toujours vraiment très changeant. J'ai apprécié que l'auteur varie les points de vue des personnages, ou change la personnalité du narrateur, c'était assez amusant.
         Il joue également avec le temps des verbes mais aussi la poésie. Cet ouvrage fait vraiment un tour complet de la langue française. 
Il y a eu cependant à mon gout des passages un peu long, où l'idée ne me plaisait pas forcément.  Il y a en a donc certains que j'ai seulement survolé des yeux. 

      Ce livre est vraiment une bonne idée, j'ai beaucoup apprécié le lire. C'est un beau travail réalisé que j'admire beaucoup. Jouer autant avec son style n'est pas chose facile, dans n'importe quel domaine qu'il soit! Ce livre pourrait cependant ennuyer certaines personnes, je pense ( et c'est seulement mon avis! ) qu'il faut un minimum d’intérêt dans la littérature pour y trouver son bonheur, car, personnellement, amoureuse de la littérature et des mots, j'ai vraiment trouvé ce livre beau. 


Je vous le conseille vivement! 





Quelques passages que j'ai beaucoup aimé : 


Métaphoriquement.


Au centre du jour, jeté dans le tas des sardines voyageuses d'un coléoptère à grosse carapace blanche, un poulet au grand cou déplumé harangua soudain l'une, paisible, d'entre elles et son langage se déploya dans les airs, humide d'une protestation. Puis attiré par un vide, l'oisillon s'y précipita.

Dans un morne désert urbain, je le revis le jour même se faisant moucher l'arrogance pour un quelconque bouton.


Rêve.


Il me semblait que tout fût brumeux et nacré autour de moi, avec des présences multiples et indistinctes, parmi lesquelles cependant se dessinait assez nettement la seule figure d'un homme jeune dont le cou trop long semblait
annoncer déjà par lui-même le caractère à la fois lâche et rouspéteur du personnage. Le ruban de son chapeau était remplacé par une ficelle tressée. Il se disputait ensuite avec un individu que je ne voyais pas, puis, comme pris de peur, il se jetait dans l'ombre d'un couloir.
Une autre partie du rêve me le montre marchant en plein soleil devant la gare Saint-Lazare. Il est avec un compagnon qui lui dit : «tu devrais faire ajouter un bouton à ton pardessus.»
Là-dessus, je m'éveillai.



Antonymique.



Minuit. Il pleut. Les autobus passent presque vides. Sur le capot d'un ai du
côté de la bastille, un vieillard qui a la tête rentrée dans les épaules et ne
porte pas de chapeau remercie une dame placée très loin de lui parce qu'elle lui
caresse les mains. Puis il va se mettre debout sur les genoux d'un monsieur qui
occupe toujours sa place.

Deux heures plus tôt, derrière la gare de Lyon, ce vieillard se bouchait les
oreilles pour ne pas entendre un clochard qui se refusait à dire qu'il lui
fallait descendre d'un cran le bouton inférieur de son caleçon.






Note: 8/10



14 commentaires:

  1. J'ai beaucoup apprécié ce recueil que j'avais étudié au lycée. Vraiment sympa comme tu dis. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Oh! T'as de la chance d'avoir étudié ça au lycée, ça devait être intéressant!

    RépondreSupprimer
  3. Moi je l'ai étudié au collège (époque où je détestais la lecture !) et du coup j'ai un très très mauvais souvenir de ce livre. Peut-être qu'en le relisant aujourd'hui ça changerait (sûrement même) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha oui tu peux en avoir qu'un mauvais souvenir!
      Mais oui, si tu en as l'occasion lis le! C'est très intéressant comme livre, surtout si tu aimes vraiment la littérature ^^ ou alors, tu peux le feuilleter quoi !

      Supprimer
  4. Il me suis partout dans mes études celui-ci lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment? Haha
      J'ai beaucoup aimé en tout cas ^^

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup y mettre mon nez de temps à autre. Je ne l'ai jamais lu d'un traite mais parfois j'en lis quelques un d'affilé et je ne peux que reconnaître le talent de l'auteur... brillant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça, brillant! Il m'a complètement fasciné!

      Supprimer
  6. Ça doit être vraiment intéressant de voir comment on peut raconter la même chose de manière différente à chaque fois, et ça doit être un ouvrage vraiment utile pour de jeunes écrivains !

    RépondreSupprimer
  7. Oh je ne connaissais pas mais ça a l'air super intéressant ! Ca pourrait même m'être utile ^^ Je le mets dans ma WL. Merci Ly !

    RépondreSupprimer
  8. C'est super original, je ne connaissais pas du tout
    Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :D
      C'est super comme livre ^^

      Supprimer